Motards : la trajectoire de sécurité pour une trajectoire de vie

Les motard(e)s représentent 1,6 % du trafic mais 19 % des tués.

Pour leur permettre de mieux anticiper les dangers, la Sécurité routière souhaite attirer leur attention sur une nouvelle approche de la conduite : la trajectoire de sécurité.

Utilisée, dans ses principes fondamentaux, par les motards professionnels de la police et de la gendarmerie, elle est le meilleur positionnement possible sur la route pour diminuer les risques d’accidents et améliorer les sensations de conduite.

C’est pourquoi son enseignement sera, dès début 2020, intégré à la formation, et sa connaissance vérifiée lors de l’examen du permis moto.

Pour sensibiliser l’ensemble des motards, et pas seulement les nouveaux permis, la Sécurité routière lance une nouvelle campagne destinée à éveiller leur intérêt pour la trajectoire de sécurité et leur donner les bons conseils pour la pratiquer.

Le lancement de cette nouvelle campagne de la Sécurité routière a fait l’objet d’une présentation presse à La Ciotat (13), en présence d’Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière, durant laquelle les journalistes ont pu pratiquer la trajectoire de sécurité avec des policiers et gendarmes motocyclistes.

Le trafic et l’accidentalité des deux-roues motorisés demeurent élevés dans le département des Bouches-du-Rhône. 45 % des tués en 2018 étaient pilotes ou passagers de 2 roues motorisés.

Qu’est-ce que la trajectoire de sécurité ?

Il s’agit du meilleur positionnement sur la chaussée qui permet de voir le plus loin possible et d’anticiper un événement.

La trajectoire de sécurité a, entre autres, pour objectif d’éviter un choc latéral ou frontal avec un véhicule qui arrive dans le sens opposé de circulation.

Voici donc ci-dessus leurs conseils en vidéos.

Et voici ci-dessous également quelques chiffres clés de la sécurité routière :

  • En 2018, 627 motocyclistes et 133 cyclomotoristes ont perdu la vie sur nos routes.
  • Le risque d’accident mortel à moto est 22 fois supérieur au risque d’accident mortel en voiture.
  • Les hommes représentent 96 % des conducteurs de moto tués, 94 % des conducteurs blessés hospitalisés et 92 % des conducteurs blessés légers.
  • L’accident typique impliquant un motard a lieu hors agglomération (61 % des accidents mortels) et sur la période estivale (70 % des accidents mortels ont lieu d’avril à septembre.)
  • Hors agglomération les motocyclistes décèdent en courbe dans 42 % des cas.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies (collecte, partage et utilisation des données) Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer