Yamaha 600 R6 1999

Yamaha 600 R6 1999

8 février 2013 Non Par Olivier Creton

Yamaha 600 R6 1999

 
On ne la présente plus, la Yamaha R6 existe depuis de longues années. A sa sortie en 1999, ses 120ch et son cadre DeltaBox lui conféraient des performances de premier ordre dans le monde des 600 supersport.
Son chassis (le « fameux » deltabox issu du TZR250, lui même issu des YZR de compétition) est au-dessus de tout soupçon: stable en courbe, vif au changement d’angle (suivant les pneus), il fait parfaitement son job en se faisant oublier. Les suspensions (bien que la fourche ne soit inversée qu’à partir de 2005) sont réglables dans tous les sens et absorbent bien les irrégularités de la pist.. pardon de la route sans nuire à la tenue de cap.

Le freinage est bon sans plus, il commence à accuser le poids des ans. Il s’améliore nettement par l’adoption de durits avia et de plaquettes un peu plus tendres.

Le moteur : Pas la peine de chercher quoi que ce soit en bas, il n’y a absolument rien en dessous de 4000tr/mn (il y a moyen de caler au démarrage…). Après une plage où il commence à se réveiller (entre 5 et 9000), ça se transforme en turbine au dessus de 10000, jusqu’au rupteur. Ca donne l’impression d’un élastique géant dont le pilote serait la pierre…
Du coup cela rend cette moto inconduisible « calmement »: on est obligé de prendre des tours pour avoir des sensations, et on est très (trop) vite à des vitesses largement prohibées sur route ouverte.
La boite de vitesses, à l’instar des boîtes Yamaha de l’époque, claque beaucoup, ce qui n’est pas forcément rassurant même si elle verrouille plutôt bien malgré quelques faux points morts…

Les aspects pratiques sont limités, mais ce n’est pas ce qu’on lui demande: il y a de la place sous la selle pour un kit mèche et c’est tout, le duo est vivement déconseillé, sauf à être TRES amoureux/se.
Très logiquement, le R6 n’est pas adapté au quotidien: la position est usante en ville (particulièrement pour les poignets),le rayon de braquage avoisine celui d’une barque fluviale…

411

Assurance: Pas de surprise, c’est une supersport qui en plus attire la convoitise des voleurs… Ceci est notamment du au fait que beaucoup roulent sur piste et que le marché de la pièce détaché fonctionne donc bien… D’ailleurs, la mienne, on me l’a assez vite volée…

Conso: 7.5 litres aux 100 sur route… correct.

Mon avis : presque pas malheureux de me l’être fait voler, sa place est sur piste, même si bien maniée (et pignon sortie de boîte beaucoup plus petit) elle peut être une arme sur route (cf. Bouan dernier moto tour), elle est tellement exigeante pour apporter du plaisir qu’on lui préfèrera une machine moins typée. Premiers modèles idéaux pour pister à pas trop cher (suivant années) dès 2500-3000€