Wsbk : Double podium (3e) pour Ana Carrasco en WorldSSP300 à Jerez !

Ce week-end fut un week-end chargé en émotions et en courses de motos. Entre le WSBK et ses différentes catégories, le WorldSSp300, et les 8 heures de Oschersleben, le suspense fut a son maximum.

Aussi, parmi les moteurs qui ronronnaient sur la piste, on retrouvait des pilotes féminines tant sur le World Superbike (Ana Carrasco & Steffie Naud) que sur le championnat du Monde d’Endurance (Lucy Glöckner, la jeune pilote allemande du team mixte de la BMW n°48 Völpker NRT).

Aussi, en WorldSSp300, même si Hendra Pratama prenait l’avantage sur Steeman, et Ana Carrasco, il faut saluer la prouesse formidable de la miss.

Ana Carrasco, la Championne du Monde en titre, attaquait brillamment pour ravir la 2e place à Steeman, bien qu’elle se fut doubler par Marc Garcia ensuite pour finir 3e.

Ainsi, Hendra Pratama conserva le commandement devant Garcia, Carrasco, Steeman, Deroue et Gonzalez. Quant aux français en course, on retrouve De Cancellis passait à la 9e, Verdoïa à la 13e, de la Vega à la 15 et Pedeneau à la 16e.

Hendra Pratama se faisait percuter à l’arrière par Carrasco (sans chute) et Garcia en profitait pour prendre la tête devant Jahnig, Steeman, Gonzalez, Deroue et Hendra Pratama. A la mi-course, les 12 premiers se tenaient en 1.8.

A 5 tours de la fin, Garcia devançait Hendra Pratama bien remonté, Steeman, Gonzalez et Deroue. De Cancellis était 11e juste devant Verdoïa, Pedeneau 14e juste devant de la Vega.

A 2 tours de la fin, Hendra Pratama précédait Gonzalez et Steeman, tandis que de Cancellis était 7e, Verdoïa 10e, Pedeneau 14e et de la Vega 17e.

Ana Carrasco passait en tête, puis Hendra Pratama la double, suivi de Deroue, Garcia et Gonzalez. Garcia l’emporte finalement devant Deroue, et Ana Carrasco.

Et Ana Carrasco assure une belle 3e place à deux reprises.

Quant au championnat du monde d’endurance en Allemagne, Lucy Glöckner, la jeune pilote allemande du team mixte de la BMW n°48 Völpker NRT, s’est vu dans la même situation qu’en 2017 où elle faisait trembler Sébastien Gimbert sur la piste.

Cette fois-ci, certes, elle ne se bataillait pas en piste pour clôturer la course mais dans son paddock, en encourageant fort son partenaire pour une belle conclusion de l’endurance et un podium également.

%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies (collecte, partage et utilisation des données) Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer