Michelin Power RS / Essai : Le pneu route qui adsorbe tous les obstacles !

Le nouveau pneu route, Michelin Power RS, absorbe les obstacles avec une aisance déconcertante !

Retour aux sources et à l’essentiel avec cette nouvelle référence. Le ressenti et le feeling sont tout aussi surprenant que rassurant.

Doha, mais pourquoi Doha me dirait vous ?

Certains et certaines se demanderont sûrement pourquoi Michelin Motos nous a amené sur un circuit de MotoGP pour tester un pneu à 95% route et 5% Track Day. Quel est le lien en fait ? Moi aussi, j’avoue m’être posé la question et à l’issu de ce jour de test j’ai vu clair même très clair.

L’adversité, la combativité et la mise à rude épreuve du nouveau pneu étaient leur objectif pour nous montrer le grip du pneu sur sec. Le fait de le pousser à l’extrême et de l’amener dans ses retranchements les plus profonds permettaient ainsi au manufacturier de nous prouver par les actes et non par les belles présentations presses, que le nouveau venu sur le segment des pneus route sportif était à la hauteur de toutes les attentes.

Grâce à ce choix, au final, judicieux, ce test a permis de valider des points plus qu’important comme le grip, la maniabilité, la sécurité, la facilité et la performance à haute vitesse.

Au final tant le pneu Power RS que le choix du lieu est tout aussi surprenant et efficace. Les deux nous ont amené la même réaction, celle d’être bouche bée.

Crédit photo : Thomas Liautard

Test du Power RS

Chaussée de ces pneumatiques, la BMW S1000RR, la CBR1000RR SP, la ZX10R, la RSV4, la Panigale 1190 mais aussi la Yamaha YZF-R3 et la KTM Duke 390 se comportent à merveille. Chose assez surprenante finalement car depuis des années, nous entendons, que le poids de la moto, est déterminant dans le choix de sa gomme.

Alors pourquoi ce pneu Power RS est-il aussi maniable, facile et efficace sur des petites cylindrées que des grosses cylindrées ?

Michelin Power RS : Pour les petites et les grosses cylindrées.

Des disponibilités pour les quasiment toutes le cylindrées. Du 140 ou 240 pour l’arrière et du 110 au 120 en 17 pouces, l’offre des dimensions s’adapte tant sur les petites 300 que les ultra sportives et routières allant jusqu’à 1300 cm3 !
Tester un pneumatique sportif sur le circuit du Qatar, aussi exigeant soit-il, est un programme dès plus alléchant. Michelin n’en a pas oublié pour autant la traditionnelle conférence technique assortie de son discours marketing habituel de champion du monde ou défilent les divers tableaux comparatifs vantant les mérites du nouveau pneumatique face à la concurrence. C’est de bonne guerre, nous en avons l’habitude. Mais Michelin nous a également concocté des ateliers pour mettre en avant les performances et aussi la philosophie de son nouveau Power RS. Nous prenons donc la direction de l’immense paddock du circuit de Doha ou Michelin a reproduit le tracé à une échelle réduite. Ici, il s’agît de tester la maniabilité et l’adhérence du Power RS sur les petites cylindrées que sont la Kawasaki Z300 ou la KTM RC390.

Un tracé du mini Losail improvisé sur l’immense parking du circuit international permis de montrer l’excellente adhérence du Michelin Power RS sur ces motos qui sont, très souvent, équipées d’enveloppes bas de gamme en première monte. Même dans la présentation presse, on sent que Michelin a apporté une réelle attention à ces nouvelles cylindrées, et qu’elles sont dans leur ligne de mire. D’ailleurs, ce soin est vérifié car dès les premiers tours de routes, le pneu s’avère maniable, simple et facile. La présence de sable du désert sur le mini tracé se fait oublié dès le second virage tellement il y a du grip ! Genou posé direct ! Le pneumatique révèle sa vivacité et sa maniabilité tout en se calant très bien en courbe. Il s’inscrit efficacement, sereinement et sainement sur l’angle. Il n’est pas « on/off » lors de la mise sur l’angle sur plutôt « progressif.

Grip sur sec incontestable et performance à haute vitesse

Après les ateliers de mise en situation, et un roulage dans le groupe des Experts afin de pouvoir « lui taper dedans comme il se doit » dans d’excellentes conditions, j’avoue être stupéfaite du comportement du pneu route Power RS.

Déjà, lors du roulage sur le « baby » Losail, qui nous a mis en situation pour nous familiariser avec le tracé du MotoGP avant de nous lancer dans le grand bain, j’ai immédiatement été séduite par sa facilité et sa maniabilité mais surtout sur son comportement de la mise sur l’angle progressif.

Alors ok avec les petites nouvelles cylindrées 300cc, le test fut plus que positif sur la maniabilité, la stabilité et le confort du train avant mais sur des « grosses et lourdes » sportives, j’en étais pas encore convaincu. Et pourtant, là aussi, je vais être bluffé dès les premiers tours de roues. Au second virage du sublime tracé de Losail, je comprends illico presto l’évolution et le bond en avant extraordinaire de la gomme proposée. Je comprends que le Grip est au rendez-vous et que le pneu travaille parfaitement et de manière saine même à vive allure.

Au fil des tours, j’augmente le rythme, et prends confiance au power RS. Cette efficacité poussée à son extrême m’inspirera d’ailleurs mon titre de l’essai. En effet, mon titre est loin d’être anodin car il exprime les valeurs véhiculées par Michelin dès sa création. Cette nouvelle monte m’a inspiré un bien-être et une sécurité. Son train avant sain, m’a ramené aux sources du bibendum.

Il faut savoir qu’à la création de Michelin, son but premier, était celui d’être l’une des références de pneumatiques sur le segment de la route et du sport voir le leader évidemment mais il était surtout de protéger « votre famille » des dangers de la route par l’efficacité de ses pneus.

Comme le montre l’affiche ci dessous, le bibendum de Michelin image parfaitement le test que j’ai fait mais surtout le feeling que j’ai eu à piloter plusieurs motos avec la monte du Power RS.

Son petit frère, était efficace, mais pas aussi performant. Soyons clair là-dessus, pour moi c’est vraiment le jour et la nuit. C’est un peu comme si on était passé des années 80 à l’an 2000…

Son grip sur sec est bluffant, son train avant est sain dans toutes les situations testées. A fond, en mode « miss on / off » ou mode roulage plus souple et plus coulé sans oublié les accélérations franches en ligne droite, j’ai eu une confiance totale avec le train avant.

La stabilité et le comportement du pneu sont vraiment excellents. Sa maniabilité est évidente grâce à sa technologie ACT+  (lire l’article à ce sujet ici). Le labeur de plus de 4 ans de travail et de recherche fait que le résultat est un succès. C’est un pneu qui va vraiment s’imposer sur le marché. Car du côté de la concurrence, selon mon feeling et ma petite expérience, à mon niveau, en rapport performance, qualité, longévité, grip sur sec et mouillé, prix etc., seul le nouveau Dunlop Sport Smart’ Max peut rivaliser. Pour les autres références, ils ont des points forts et faibles comme ces deux références, et ils ne regroupent pas tout le cahier des charges retenues.

Sur le mouillé, l’atelier de freinage sur route détrempée (sur le parking) n’a pas prouvé son efficacité.  La zone de freinage étant petite et unique, je ne peux m’exprimer sur ce point. Par contre, ma vieille Honda CB 500 est actuellement chaussée de cette monte. Du coup, j’ai déjà parcouru près de 500 kilomètres à ce jour avec cette nouvelle gomme. Et comme la météo est très capricieuse cette année, autant vous dire que j’ai souvent pris «  la mer et les poissons » sur la tête, ce qui me permet de vous confirmer le grip sur mouillé est également au rendez-vous. C’est un pneu Wet efficace sur des routes détrempées et mais pas inondées.

Vous trouverez en complément de notre essai, le dossier presse complet  et toutes nos photos de l’essai au Qatar tout au long de cette semaine.

Verdict positif

A l’issu de ce test idyllique, et à notre analyse globale particulièrement positive s’ajoute le moment du couple de redressement le plus bas lors des freinages sur l’angle, et la meilleure stabilité lors des séquences de courbes, même lors de la simulation d’une route de campagne.

Bravo mon petit bonhomme Bibendum Michelin, tu vas faire des heureux et des heureuses avec cette monte !  Les motards et motardes sont parés pour parcourir de nombreux kilomètres en toute sécurité. Avec un grip de folie et une maniabilité facilité.

L’image que tu véhicules depuis notre plus tendre enfance, comme la sécurité, est bien retransmis dans ta nouvelle référence, le Power RS. En plus, on sent bien que tu n’as pas oublié de te servir de ton année d’expérience en MotoGP, pour améliorer de nombreux points faibles, et nous, nous sommes ravis de ses superbes performances !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Motorrad Test Center : « Les pneumatiques MICHELIN impressionnent par leur comportement sur route sèche sur tous les plans. Extrêmement agiles, avec une stabilité directionnelle exceptionnelle et une tenue de route impeccable en virage, tout cela fait de Michelin le vainqueur sur ce piont.  Extrait du rapport de test MTC du 20 octobre 2016.

Les dimensions disponibles 

  • Avant :
    110/70 ZR 17 (54W)
    110/70 R 17 (54H)
    120/60 ZR 17 (55W)
    120/70 ZR 17 (58W)
  • Arrière :
    140/70 R 17 (66H)
    150/60 ZR 17 (66W)
    160/60 ZR 17 (69W)
    180/55 ZR 17 (73W)
    180/60 ZR 17 (75W)
    190/50 ZR 17 (73W)
    190/55 ZR 17 (75W)
    200/55 ZR 17 (78W)
    240/45 ZR 17 (82W)

Comments

comments