Test du BMC Air Filter sur route au guidon de la CB500

Test du BMC Air Filter sur route au guidon de la CB500

4 février 2019 0 Par Lydia Truglio Beaumont

Sans vouloir transformer sa moto en moto de sport ou de compétition, bien des motards et motardes se sont demandées si l’installation d’un filtre à air sport en valait vraiment la peine.

Du coup, le magazine a voulu tester les filtres à la renommé « Tip Top » en compétition mais pas seulement. Car il faut dire que les filtres « BMC Air Filter » ont des atouts qui sont non négligeables.

Alors comme il faut penser à changer son filtre parfois pour l’entretien de sa brêle, et bien nous avons tester ce petit bijou non négligeable, connu et reconnu, grâce à ses titres de championnats du monde des rallyes, et ses 13 titres des 24 Heures du Mans.

Il à noter, mesdames les motardes, que le filtre à air de sa moto doit être entretenu ou changer de temps en temps. Alors on peut opter pour le simple changement du filtre à air ou le choisir pour améliorer les performances de sa moto sur route ou sur piste par exemple. Et lui offrir un peu plus d’air n’est pas du luxe !

Le pour : Le plus gros avantage de cet équipement, à la différence des filtres classiques en papier, c’est qu’ils sont de bien meilleure qualité et assure réellement leur « fonction ». Aussi, fini le gros filtre en papier tout collé où très peu d’air arrive à passer. Avec un bon filtre à air, on a un coton très sain, bien espacé et sans défauts et qui a, en plus, une durée de vie quasi-illimitée s’il est entretenu régulièrement. Et cela est assez simple mesdames les motardes !

Autre bénéfice, celui en rapport avec la mécanique. On gagne un peu en réactivité car le moteur reçoit plus d’air et la combustion se fait nettement mieux. Par la même occasion, on peut réduire légèrement sa consommation de carburant si l’on a pas la main trop lourde suite l’accélérateur.

Aussi, on allonge la durée de vie du moteur et le filtre « sport » a l’avantage de ne pas être influencé par l’humidité qui auparavant pouvait occasionner une perte de charge. Par conséquent, on obtient clairement un moteur plus souple et ainsi un meilleur confort de pilotage que ce soit sur route ou sur piste d’après notre test.

Le contre : Le prix de vente varie d’environ de 40 à 70 € contre 10 € pour les filtres les moins chers mais bel et bien standard. Toutefois, il peut largement être amorti sur le long terme, car on peut le régénérer avec les produits de nettoyage et en le huilant.