SILK WAY RALLY 2019 : Point de départ à IRKOUTSK

Le soleil brille sur IRKOUTSK, capitale de Sibérie orientale, pour accueillir les concurrents de ce SILK WAY RALLY 2019.

C’est le long de l’ANGARA, principale rivière bordant le centre historique et prenant sa source, 60 kilomètres plus à l’Est, dans le fameux LAC BAÏKAL que l’épreuve s’apprête à écrire ce 9e chapitre important de son histoire.

Entre IRKOUTSK et DUNHUANG, 10 étapes sur plus de 5.000 kilomètres, traversant la SIBÉRIE, puis la MONGOLIE, pour s’achever au cœur du DÉSERT DE GOBI en CHINE.

Un parcours exceptionnel et fascinant, dont près des deux tiers sera disputé sous le chrono et qui, avec l’instauration de la catégorie moto, servira de deuxième manche et d’épreuve de référence pour le Championnat du Monde des rallyes.

D’ici au podium de départ de ce samedi soir, le compte à rebours est officiellement lancé avec ces deux journées de vérifications administratives et techniques.

Venus des quatre coins du globe, les premiers concurrents moto et équipages auto et camions ainsi que leurs Teams d’assistance se sont soumis depuis le début de la matinée aux vérifications administratives (licences, enregistrements des véhicules, permis de conduire etc.) dans les bâtiments de l’Université.

A 300 mètres de là, sur la voie menant à la rivière Angara, motos, quads, voitures et camions de course sont soumis à une batterie de tests et de contrôles d’équipements de sécurité, en accord avec la réglementation imposée par la FIM (Fédération Internationale de Motocyclisme) et la FIA (Fédération Internationale de l’Automobile).

Des fiches médicales des équipages et des Teams, au contrôles techniques des véhicules, en passant par les diverses modalités administratives, le rituel est immuable avant d’affronter l’une des courses le plus exigeantes au monde…

Sur le SILK WAY RALLY, comme sur les autres grands rallyes internationaux, la priorité absolue est donnée à la sécurité. C’est pourquoi chaque véhicule en course est équipé d’un IRITRACK. Ce boitier de géolocalisation par satellite permet de suivre en temps réel la progression de chaque véhicule, mais également de signaler instantanément toute forme d’incident et même de communiquer vocalement avec la direction de course.

PODIUM DE DÉPART CE SAMEDI 19H00 (GMT+8)

Samedi en fin d’après-midi, le parc fermé, installé au cœur verdoyant du centre administratif, se sera rempli progressivement au fil des deux journée de vérifications.

Après le briefing général, c’est à quelques dizaines de mètres de là, sur la Place comte Speransky, que les concurrents ont gravi, dès 19h00 (13h00, heure française), le podium cérémonial pour le lancement officiel de cette 9e édition du SILK WAY RALLY.

MOTOS : PREMIÈRE MONDIALE !

Pour une première… c’est une première mondiale ! Dès l’instauration de la catégorie moto, ce SILK WAY RALLY 2019 comptera d’emblée pour le CHAMPIONNAT DU MONDE FIM DES RALLYES TOUT-TERRAIN.

Course dans la course, l’Espagnole Laia Sanz (KTM RALLY 450), aux portes du top 10 sur le Dakar, cherchera à faire mieux et… à finir première pilote féminine, en devançant la Russe Nifontova et la Tchèque Novotna (HUSQVARNA FE450). 

%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies (collecte, partage et utilisation des données) Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer