Sécurité routière : la FFMC solidaire des plus vulnérables

Face aux chiffres alarmants de l’accidentalité routière des piétons (+17 % de tués au baromètre mensuel de l’ONISR), la Sécurité Routière projette de rendre obligatoire pour traverser la rue le port d’équipements de sécurité à cette catégorie d’usagers de la route qui paie un lourd tribut à la mobilité.

La FFMC s’inquiète de l’impact de la mesure sur la recherche d’emploi.

Colin Barbeau, adjoint au délégué interministériel à la Sécurité routière, a dénoncé vigoureusement ce matin en conférence de presse le comportement irresponsable des piétons : « cette catégorie d’usagers de la route est responsable quasiment à elle seule du dérapage des chiffres de la SR le mois dernier ». Ce dérapage est encore plus manifeste pour la catégorie des plus de 65 ans lorsque l’on regarde les chiffres dans le détail.

Cette dernière catégorie se révèle la plus rétive à changer son comportement et à adopter les recommandations de la sécurité routière.

Marcher aujourd’hui, du suicide ?
Rapporté au kilométrage moyen parcouru par ces usagers, le risque avéré des piétons non motorisés est de 453 % supérieur à celui de n’importe quelle autre catégorie d’utilisateurs de la voirie, alors même qu’ils disposent d’espaces citoyen-nes participatifs éco-sécurisé-e-s qui leur sont réservés, nommés trottoirs.

Hors des clous, c’est hors des clous !
Pour Marc Brochet, de l’association Prétention routière, « A force de laisser faire ces comportements irresponsables, on est en train de laisser croire à une forme de dépénalisation de la traversée de voirie hors des clous, ce qui entraîne une augmentation générale de l’accidentalité ». Mis en cause pour avoir fortement incité à la traversée massive des rues dans le contexte de la relance de l’emploi pour une croissance responsable, le président Emmanuel Macron a déclaré : « Je vous remercie de dénoncer des comportements inadmissibles, dont les résultats sont immédiatement tangibles quand on voit les tous derniers chiffres »

La FFMC a tenu à rappeler sa solidarité avec ces usagers vulnérables, trop souvent victimes de la vindicte des autorités et a proposé à la Sécurité routière d’apporter son expertise dans le domaine des équipements de protection contre les conséquences d’un accident, et pour la sensibilisation à des comportements responsables.

*communiquéFFMC

%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies (collecte, partage et utilisation des données) Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer