Saga Ducati Monster : 20 ans de Monstre italien

Saga Ducati Monster

ducati monster mostro saga 1993 2013 magmotardes

 

Dans le prolongement de nos sagas, voilà une moto qui a marqué et qui continue de marquer son temps, la Ducati Monster (ou Mostro).

En effet, il y a 20 ans, fin 1992 début 1993, Ducati fait un énorme coup double et présente deux projets qui vont changer son avenir : la diva sportive Ducati 916 et celle qui nous intéresse aujourd’hui, la Monster.

Son nom originel italien, c’est « il mostro ». « Le monstre » en français. Mais svp ne l’appelez pas « monstro » ! Le monstre rouge arrive en mars 1993 sur les routes européennes, et révolutionne le monde du roadster.

Pourquoi ?

Parce qu’à sa naissance, elle est l’expression la plus simple de la moto. Dépouillée, irresistible, et accessible aux plus petites tailles. Il n’en suffisait pas plus à Magmotardes pour revenir sur son histoire.

 

La première Monster est une 900cc. Son moteur bicylindre en L est directement issu de la sportive 900 SS, et est connu de tout le monde motard comme une mécanique très expressive en terme de sensations, et légère. Mettez ce moteur dans une partie cycle pur jus Ducati avec le cadre treillis léger et très rigide, repris de la gamme Superbike. Faîtes vos courses d’accessoires périphériques chez les meilleurs équipementiers (freins Brembo Or). Soulignez le tout avec un coup de crayon magistral de Michel Galuzzi (souvenez vous de l’article sur CAGIVA).

Secouez le tout, et voilà, vous avez la recette du premier Mostro, la M900.

ducati monster saga 900 93 magmotardes 1

Voici ce que le concepteur en a dit à l’époque :

« J’ai voulu que le design de la moto donne envie de se mettre au guidon simplement en la voyant. C’est une machine faire pour donner du plaisir avec des qualités sportives sans tomber dans les excès des réplicas fatigantes en ville et physiques pour le dos sur les bosses. Sans esprit rétro non plus, notre idée était d’avancer, pas de reculer. »

Bref, une machine un peu peu plus conciliante que les sportives par son guidon droit (et encore, les Monster obligent à une position de conduite assez typée pour un roadster, jambes pliées et buste penché en avant), mais qui garde un gros caractère et une identité visuelle souvent copiée mais jamais égalée.

Retour sur les deux grandes phases dans la vie de la Ducati Monster.

Monster original, de 1993 à 2008.

 

Pendant ces 15 années, pas moins de 10 cylindrées cylindrées auront marqué la famille Monster, de 600 cc à 1000cc. Pour essayer d’y voir plus clair dans tout ce choix, on peut les regrouper ainsi :

 

– les premiers modèles à carburateurs

Évidemment la mère de toutes, la 900cc (78 ch), mais qui s’est déclinée en 750cc (62 ch) , 600cc (53 ch) et même 400cc (37 ch, quasi introuvable en France).

C’est la première gamme, reconnaissable à l’absence de compte tours au tableau de bord, qui s’est certes améliorée avec les années.

ducati monster saga 900 magmotardes 1

Avec le temps, chaque cylindrée s’est embourgeoisée

  • Le 600 est devenu 620ie (injection, 6 vitesses) puis 695cc
  • Le 750 est devenu 800ie
  • Le 900 est devenu 900ie puis 1000ie

Ducati a décliné la gamme autant qu’il a pu, avec des versions S (carbone), Cromo (réservoir chromé), City (avec pare brise et sacoches), et bien sur les fameuses Dark (peinture noir mat et prix réduit).

 

– les avions de chasse

La concurrence n’a pas mis trop longtemps à réagir aux attaques de Ducati sur le segment des roadsters crapuleux, et la marque italienne doit suivre la course à la puissance.

Comme le bicylindre des débuts a du mal à suivre, Ducati entreprend de mettre les moteurs de superbike dans le cadre du Monster (916 puis 996 et enfin le moteur de la 999).

2000 2003 2008
S4 S4R S4RS
Cylindrée 916 cc 996 cc 998 cc
Puissance 101 ch à 8750 tr/min 113 ch à 8750 tr/min 130 ch à 9500 tr/min
Couple 9.3 mkg à 7000 tr/min 9.7 mkg à 7000 tr/min 10.6 mkg à 7500 tr/min
Empattement 1440 mm 1440 mm 1440 mm
Poids à sec 191 kgs 177 kgs 177 kgs
Hauteur de selle 826 mm 810 mm 800 mm
Capacité réservoir 16 litres 15 litres 14 litres

Avec à la clé de bons rodéos pour les pilotes… car la Monster reste une moto courte, raide et vive. Mais quand on aime…

Notre conseil pour les intéressé(e)s des premières générations :

  •  pour 3000€ : Ducati 750 Monster, le caractère de la première génération, une boîte 5 vitesses qui tire court et donne des sensations, une fiabilité éprouvée,
  •  pour 4000€ : Ducati 916 S4, le moteur de la Diva (Ducati 916) dans le cadre du monstre, et même pas besoin de la débrider (101 ch d’origine). Le coût d’entretien est à l’avenant, mais quelle moto…
  •  pour 5000€ : Ducat 800 S2R , reconnaissable au monobras oscillant arrière et ses pots relevés, et essayé par Magmotardes ici,

A noter pour les versions avec les pots de chaque côté en position basse, les bases d’échappements peuvent parfois venir racler le bitume pour les plus optimistes d’entre vous.

 ——————-

 

Ducati Monster Génération 2

ducati monster femme woman mostro saga 1993 2013 magmotardes

2007, une page se tourne. Beaucoup de fans de Monster attendaient avec une impatience mêlée de doute ce que serait le « nouveau » Monster, car il fallait faire différent du premier, sans trahir l’esprit.

Exercice très difficile, pas forcément récompensé en son temps (mais c’est classique, le monde motard est coutumier du « c’était mieux avant » ), pourtant force est de reconnaître quelques années plus tard que la Monster « Version 2.0 » a donné un petit coup de vieux à sa devancière !

3 modèles :

  • Ducati 696 : l’entrée de gamme. Mais derrière ce positionnement il ne faut pas se leurrer, de l’eau a coulé sous les ponts depuis 1993… Ainsi, le bébé de la famille Monster en 2007 est plus puissant et plus léger de 20 kgs que la Monster 900 de l’origine !
  •  Ducati 796 : l’intermédiaire, avec monobras.
  • Ducati 1100 qui partage le moteur gavé de couple de l’Hypermotard (voir essai de Magmotardes) et qui devient « Evo » en 2012.

 

Les 3 sont des bons choix, disponibles avec ABS ; et la 696 n’a pas à rougir, c’est vraiment une question de portefeuille. Plus faciles que leurs aînées, les Monster « phase II » gardent une personnalité à part dans le marché et c’est tant mieux.

Niveau Budget, en occasion à partir de 5000 € pour la 696, 6000€ pour la 796 et 7000€ pour la 1100cc. Et rajoutez 1000€ pour l’ABS (c’est cher la sécurité chez Ducati).

ducati monster colours magmotardes 1

En plus, la palette de couleurs est quasi infinie depuis le programme Ducati ART Colours … Une 696 couleur glycine d’origine, c’est possible… Et le kit peut même s’acheter (499€) pour modifier sa Monster perso si vous trouvez qu’elle ternit… Elle est pas belle la vie ?

 

L’avenir ?

 

Grande question.

Ducati s’est tiré une balle dans le pied en sortant les versions « Streetfighter », devenus les roadsters méchants de la marque (848 et 1098), et donc les Monster sont devenus les modèles entrée de gamme.

Quid de leur avenir dans un marché qui s’extrêmise … d’un côté du toujours plus puissant et de l’autre des produits hyper accessibles. Avec leur positionnement « cul entre deux chaises », la signature Monster pourrait avoir un avenir contrasté.

Fiches techniques des modèles phares dans le temps :

 Année 1993 2008 1993 2012
 Modèle Monster 600 Monster 696 Monster 900 Monster 1100
Empattement 583 cc 696 cc 904 cc 1078 cc
Puissance 54 ch à 8250 tr/m  80 ch à 9000 tr/min 78 ch à 8250 tr/m  100 ch à 7500 tr/min
Couple 5,3 mkg à 7000 tr/min 6.9 mkg) à 7750 tr/min 7.4 mkg à 6750 tr/min 10.6 mkg à 6000 tr/min
Empattement 1430 mm 1450 mm 1430 mm 1450 mm
Poids à sec 175 kgs 161 kgs 185 kgs 169 kgs
Hauteur de selle 770 mm 770 mm 770 mm 810 mm
Capacité réservoir 16 litres 15 litres 16 litres 14 litres

 

Alors cherchez le collector dès à présent !

 

Les autres Sagas Magmotardes :

Articles liés :

 

crédit photos Ducati

2 pensées sur “Saga Ducati Monster : 20 ans de Monstre italien

Commentaires fermés.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies (collecte, partage et utilisation des données) Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer