Royal Enfield lance la Bullet Trial 2019

Inspirée par les prouesses historiques de Royal Enfield en championnat de trial.

Aussi, Royal Enfield célèbre 87 ans d’histoire de la Bullet, un modèle né en 1932. La marque commémore les Bullet de Trials de 1949, et rend hommage à la légendaire équipe de riders de l’usine Royal Enfield et au « Magicien du trial », Johnny Brittain.

Les Bullet Trials 500 seront disponibles chez les revendeurs de la marque à partir d’août 2019. Et elle sera présentée pour la première fois en France au Festival Wheels & Waves 2019.

Il faut savoir quela Bullet de Royal Enfield, née en 1932, est le modèle à la plus longue durée de vie au monde.

C’est pour rendre hommage à cette histoire et au flamboyant « Magicien du trial » Johnny Brittain que la marque lance aujourd’hui la Bullet Trial 2019.

La Bullet Trial sera disponible en 500cc, avec un design unique et des fonctionnalités qui rappellent l’âge d’or des compétitions de trial des années 40 et 50.

Elle est équipée de pneus à crampons pour une meilleure adhérence, d’un guidon avec barre de renfort, d’un silencieux surélevé pour une meilleure garde au sol, et d’un système ABS à 2 canaux.

Une série d’accessoires a également été spécifiquement conçue avec notamment une protection carter, pour préserver d’avantage le moteur.

La Bullet Trial 2019 est un hommage au modèle de 1949 conduit par Johnny Brittain en championnat de trial.

Cette nouvelle version réinterprète le look et les sensations des motos du début des années 50, tout en proposant des fonctionnalités modernes, comme deux freins à disque, un ABS à double canal et le système EFI. Elle est propulsée par un moteur UCE 498cc.

Présentée pour la première fois en 1932, la Bullet de Royal Enfield a rapidement gagné ses galons de « moto idéale pour le touring ou le trial ».

Elle cumule les succès dès l’International Six Days Trial de 1935, au cours duquel l’équipe britannique Royal Enfield est la seule à ne pas perdre un seul point. 

En 1937, les pilotes Royal Enfield battent des records en cumulant 37 trophées de trial, en plus de 6 médailles d’or aux ISDT. Ce sont des légendes comme Charlie Rogers, George Holdsworth ou Jack Booker qui ont mené la Bullet 250cc, 350cc, ainsi qu’une 500cc spécialement conçue pour la compétition… vers la victoire.

Mais c’est dans l’après-guerre que Royal Enfield s’impose définitivement sur la scène trial, avec la toute nouvelle Bullet imaginée par Ted Pardoe et Tony Wilsone Jones.

Un modèle qui inclut une suspension révolutionnaire à bras oscillant et des amortisseurs à huile, présents pour la première fois sur une moto grand public.

Une innovation qui marquera à jamais l’histoire de la moto. À l’époque, Royal Enfield décide d’enfreindre le protocole en présentant sa nouvelle Bullet à bras oscillant directement lors d’un événement de trial : la marque inscrit trois prototypes à la Colmore Cup de 1948. Dès lors, les machines sont sélectionnées pour emmener l’équipe du British Trophy aux ISDT de 1949, qui se déroulait à San Remo, en Italie, et la Bullet Trial devient la clé de voûte de la gamme pour les 14 années suivantes.

L’histoire du règne de la Bullet Trial sur les championnats ISDT serait incomplète sans la mention de Johnny Brittain, qui a dominé les championnats sur sa Bullet Trial 350 pendant 15 ans.

Fils de Vic Brittain, lui-même légende du trial, Johnny a rejoint Royal Enfield à 18 ans et remporté sa première médaille d’or aux ISDT en 1950. Sur sa célèbre Bullet 350cc immatriculée HNP 331, il a remporté deux fois le prestigieux Scottish Six Days Trial, compétition ardue sur 900 miles et 6 jours, en 1952 et 1957. Il a également gagné deux fois l’incroyable Scott Trial, en 1955 et 1956, et le difficile British Experts Trial, s’illustrant comme le plus jeune vainqueur de cette compétition en 1952 avant de la gagner à nouveau en 1953.

Au total, Johnny a accumulé plus de 50 victoires lors d’importants championnats, et conquis de nombreuses premières places lors de trials « open », avec 13 médailles d’or sur plus de 15 ans.

Pour une expérience de conduite optimale, les Bullet Trial seront disponibles avec une gamme de plus de 30 accessoires authentiques siglés Royal Enfield.

La marque a conçu et développé cinq accessoires dédiés tout particulièrement à ce modèle : une protection moteur compacte, une grille de phare, une plaque numérotée, une protection carter en aluminium et des mousses de guidon.

La Bullet Trial sera disponible à la vente chez les revendeurs Royal Enfield dès le mois d’Août 2019 au prix de :

  • France : 5 795 euros 
  • Belgique / Luxembourg : 6 099 euros
  • Hollande : 7 198 euros

Pour plus d’information : https://www.royalenfield.com/fr/fr/

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies (collecte, partage et utilisation des données) Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer