TRDS 2016 / Lydia Truglio Beaumont – 1er jour, 1ères étapes et 1er cap manqué !

TRDS 2016 / Lydia Truglio Beaumont – 1er jour, 1ères étapes et 1er cap manqué !

28 octobre 2016 Non Par Lydia Truglio Beaumont

yamsep016_ban_op_roadoflife_720x90_100ko

Roses des Sables 2016 / Lydia Truglio Beaumont : Premières étapes ! Etape Errachidia /Haroun, Etape Village solidarité et Etape de nuit

Un jour, une étape, une histoire 

Programme chargé ce samedi dès l’ouverture du Trophée, question de nous plonger directement dans le bain. Cette première journée est divisée en trois grandes séquences. La compétition se lance officiellement avec un Warm-Up de 182km. Cette étape a pour objectif de nous montrer un très bel échantillon de la semaine qui nous attend. Ensuite, le but ultime de ma participation apparaît : le village des enfants et la rencontre avec les petits loups directement à leur école.

La journée de samedi est clôturé par l’étape de nuit du rallye-raid. A la nuit tombée, je m’élancerais dans l’obscurité la plus complète pour une quinzaine de kilomètres de l’obscurité, qui prendra me un peu moins d’une demie heure.

lydia-truglio-beaumont-2016-trophee-roses-des-sables-enfants-du-desert-honda-africa-twin-pilote-moto-femme-rallye-raid-pilote-moto-femme-rallye-336

Etape Errachidia – Haroun : En route pour le Village de la Solidarité

C’est la peur au ventre que j’entame la toute première étape du rallye-raid solidaire. En effet, novice dans la discipline, je panique un peu à la vue de toutes les nouveautés à gérer : la moto, le pilotage tout terrain, la lecture d’un road book, l’utilisation de la boussole, l’utilisation du Terra Trip, le tout en navigant bien sûr.

Depuis le bivouac d’Errachidia, j’ai donc rejoint avec le cœur,  le village d’Haroun en début de journée, à 14h16, pour être précise malgré mettre trompée dès le premier cap !

J’ai « jardiné » un moment avant d’appeler l’assistance pour me remettre sur le « droit chemin » mais surtout sur le bon cap ! J’avoue avoir eu un moment d’égarement par pur bonheur du genre « merci mon dieu, quel bonheur d’être ici, de pouvoir concrétiser mon rêve et de parcourir de si jolis paysages au guidon de mon bébé l’Africa Twin, etc. »

Du coup, je me suis paumée un moment, j’ai gravi des montagnes rares et dangereuses et j’ai profité du paysage sublime en m’offrant même le luxe d’une petite chute. Une belle pensée à Speedway, Hexaflex, Ixon et Acerbis au passage. Protections au top du top. Rien à signaler aucun bobo, un équipement parfait pour moi. Alors un immene merci.

Après une heure d’attente, l’assistance, arrive à trouver un passage pour me récupérer et me félicite de mon pilotage. Elle m’avoue avoir galéré à venir me récupérer tant la partie off road était technique. Que vous dire, j’ai donné le ton direct #blondeattitudebonjour.

lydia-truglio-beaumont-2016-trophee-roses-des-sables-enfants-du-desert-honda-africa-twin-pilote-moto-femme-rallye-raid-pilote-moto-femme-rallye-301

Quoi qu’il en soit, j’ai réussi à être présente pour la traditionnelle cérémonie de remise de don, orchestrée par l’association « Enfants du désert » tout en ayant un maximum de temps pour profiter des enfants.

Cet instant mémorable, d’échange et d’amour, est LE temps fort de mon rallye-raid. Il est pour moi le symbole de ma réussite au Trophée. A partir de ce moment-là, j’avais déjà tout gagné, le reste était simplement du bonus et une récompense quotidienne.

J’étais venue pour aider et je suis finalement repartie bien plus riche que ce que je ne pensais. Voir le sourire de ces gamins n’a pas de prix. Recevoir de l’amour de ces enfants encore moins et être prise dans les bras de ces derniers, que vous dire, je n’ai pas de mot assez puissant pour vous partager le bonheur et la joie que j’ai ressenti grâce à eux. Finalement, c’est eux qui m’ont apporté la plus belle des richesses, celle de l’amour et du partage.

Je repars du village émue, le cœur rempli de joie et d’amour mais surtout le cœur léger. Je venais de gagner mon rallye raid et d’obtenir le beau des trophées, celui du sourire de ces gamins. Il m’est difficile de vous parler de ce moment, alors je vous livre une galerie d’images qui vaut mieux que milles mots.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 « Merci pour votre confiance »

Une fois le matériel déchargé, tout est devenu concret et j’ai eu une énorme pensée pour toutes les personnes qui m’ont aidé à récolter les dons mais aussi à les acheminer ici. Merci pour vos dons, merci de votre confiance et bravo à l’association Enfants du Désert qui œuvre depuis 11 ans déjà.

Je pense fort à mes sponsors et partenaires sans qui l’aventure n’aura jamais vu le jour.  :HRC – Honda Racing Corporation Honda Moto Motul France Mag’ Motardes IXON USVracing – Accessoires moto sur catalogue et sur mesureOlivier Moussard Olivier Dindi Hydro Design Concept Assurance mutuelle des motards Speedway Accessoires Moto Titou Santacruz David DrabaudClub Smoking.fr Fabien Gouniot Charly Mazin CharlyMoto.fr Piecesracingnova-moto.fr Hexaflex Coeur De Pilote Marco Planee-nautic Clans Officedetourisme SW-Motech France Termignoni BMC l’école de Pilotage Moto GreG Design EtheN CG06 mx racingpart RS Team06 Acerbis Motorsport Caradisiac Nice-Matin


Etape de nuit

Distance à parcourir : 60,9 km dont 15,8 km de spéciales

Classement : 2e moto et 1ère arrivée au bivouac !

Cette spéciale de nuit ne contient pas de réels pièges, à l’exception de la nuit…Un relief plat, de nombreuses pistes mais peu ou pas de repères. La luminosité est moindre et la pleine lune me sert d’ampoule géante. Le masque EtheN fonctionne bien, j’ai l’écran de vision assez clair, je peux donc entamer la spéciale avec mon masque sur les yeux.

Jean Jacques Rey, le directeur de course, au départ de la course, me propose de faire un départ lancé typique des rallyes. Telle une enfant, j’accepte bien évidemment. Et me voilà donc projeter de nuit sous le décompte du directeur en personne ! Royal !


Trophée Roses des Sables 2016 – JT n°4… par trophee-roses-des-sables

Même si prendre mon cap est une tout autre histoire pour moi car, je ne maîtrise pas encore la boussole et la lecture du road book, je m’en sors comme une grande fille et termine première à la sortie de cette étape. Toutefois, au classement, je serais 2e moto comme j’ai respecté le road book et n’ai fait aucune coupe… Le calcul ne faisait pas parti de mon ambition, j’ai donc souvent gagné les étapes en termes de vitesse et de pilotage mais aussi perdu ma première place à cause d’un manque de calcul pour gagner.

Je vous donne rendez-vous demain pour l’étape Marathon, l’étape de deux jours en solitaire dans le désert

yamsep016_ban_op_roadoflife_720x90_100ko