Qui sont ces femmes qui flirtent avec le danger telle une extase

Qui sont ces femmes qui flirtent avec le danger ?

Émotions, sensations, excitations et relations charnelles sont les principaux éléments qui ressortent lorsque je parle avec ces femmes motardes passionnées de sensations fortes.

Elles font de la moto à haut niveau ou à titre privé, mais pas seulement. A côté, elles sont aussi des sportives en quête de sensations extrêmes. Telle une quête après un shoot d’adrénaline.

Est-ce de la pure folie ou un grand courage ?

Chaque exploit est bel et bien calculé, aucune de nos pilotes ne s’aventurerait sur un terrain glissant qu’elle ne maîtriserait pas. Ces femmes sont des épouses, des maîtresses, des mères avant tout. Bien qu’elles recherchent perpétuellement une dose de sensations intenses, elles gardent malgré elles une certaine retenue.

J’entends encore une amie me dire lors de notre trip en Suisse « Hélicopter – Sommet – Snowboard « , on cale à fond comme des folles : « Tu sais Lydia, je gravis des sommets, me lance en parapente des plus hautes montagnes du monde, fais du snowboard à haut niveau avec toi, mais jamais au grand jamais, je ne chevaucherais une moto. Cela me fait tellement peur ».

A l’inverse, motarde dans l’âme et pratiquant plusieurs sports extrêmes, je ne sauterais jamais le pas dans le sens inverse. Me jeter en parapente « jamais au grand jamais ».

Qui sont-elles ?

Des accros à l’adrénaline !

Elles aiment avant tout sentir le cœur bondir, leur vision s’aiguiser, leur tension s’élever, leurs émotions s’entremêler… Cela leur procure une sensation de bien-être, un équilibre psychique et mental et une condition physique importante. Elles me précisent toutes d’ailleurs que ces facteurs sont bénéfiques pour leur vie et leur quotidien.

Leurs témoignages insistent sur plusieurs points importants : non, ce ne sont pas des égoïstes,  non ce sont pas des étriquées, ou encore des Crazy Girls, elles sont simplement des femmes en recherche d’adrénaline sans oublier aucunement le risque encouru : l’accident, le handicap, la mort parfois.

Ces femmes sont des battantes, remplies de courage. Comme je dis souvent : elles trouveront toujours de l’eau à la mer et remplissent leur quotidien et ceux de leur entourage d’une joie de vivre, une vie intense dans laquelle on n’a pas le temps de s’ennuyer.

Que recherchent-elles ?

Il est vrai que cela peut paraître surprenant qu’une femme s’intéresse au bruit d’un moteur et pourtant elles vivent leur rêve plutôt que de rêver leur vie. Le moteur, la vitesse, les sensations, voilà ce qu’elles recherchent au guidon de leur moto :

  • « J’ai découvert les joies de la liberté, le plaisir de la vitesse et surtout le sentiment magique de jouer avec mes peurs ». Cyrille
  • « J’adore me lancer des défis insolites et avancer sans filet … La mort, je n’y pense pas car je sais qu’elle peut me faucher à tout moment, que ce soit sur ma moto ou ailleurs ». Isabelle
  • « Je me pose aucune question, je préfère vivre mes rêves plutôt que rêver ma vie » Lydia.
  •  » Mon cœur palpite toujours autant, mes sens s’éveillent en un clin d’œil, L’inattendu reste ma principale motivation ». Magalie

Quel profil ont-elles ?

Aucun profil type n’en ressort. Que ce soit moto ou tout autre sport extrême d’ailleurs. Cependant, elles invoquent souvent des motifs très différents de leur passion lorsque l’on interrogent ces miss « pilotes ».

Plaisir de liberté, force mentale, mieux se connaître, dépasser ses peurs… Finalement, à chaque femme, sa recherche personnelle. Messieurs, vive la complexité féminine !

Toutefois, un point commun est ressorti de tous ces témoignages. Il s’agit de la reconnaissance qu’elle prodigue. Il s’avère qu’elle est bien plus importante que le résultat en lui-même ou l’exploit réalisé. En effet, cela m’a frappée mais aussi tellement fait écho. L’histoire personnelle entre en jeu et définit presque le pourquoi du comment de ces dames et de leur passion moto.

Certaines m’avouent avec beaucoup de timidité et de retenue, que ces défis, elles les relèvent pour réparer une blessure, accéder à une place qu’elle cherche depuis fort longtemps ou encore pour prendre des risques car cela les aide à ne pas se sentir étouffées par le quotidien.

Équilibre masculin / féminin

Souvent on entend, le monde des sports mécaniques n’est pas pour les « filles » et pourtant ces femmes sont avant tout des fonceuses déterminées qui mêlent féminité et masculinité à merveille. Elles savent concilier ces deux pôles avec une aisance naturelle. Leur équilibre intérieur n’en est que plus fort. Du rôle de maman à femme fatale pour leur mari, elles passent spontanément à la tenue de pilote ou de sportives extrêmes en un clin d’œil, en gardant leur touche de féminité.

Les pilotes féminines dans les sports mécaniques comme Margot Lafite, Shélina Moreda, Katja Poesgen et bien d’autres encore en sont un exemple parfait.

Bravo Mesdames

Lydia Truglio beaumont + Bike MagMot

%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies (collecte, partage et utilisation des données) Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer