Plaque d’immatriculation repliable : attention confiscation de véhicule

Plaque d’immatriculation repliable

plaque moto repliable magmotardes

Devant la multiplication des radars, certains cherchent par tous les moyens à dissimuler la plaque d’immatriculation de leurs motos des contrôles de vitesse.

Une des techniques employées consiste à bricoler ou installer un système qui replie la plaque d’immatriculation, via une commande mécanique ou électrique.

Derrière le côté gadget, il y a un vrai risque, plus que théorique : la confiscation du véhicule.

En effet, en tant qu’infraction de 5e catégorie, les sanctions possibles sont les plus lourdes (1500€ d’amende, possibilité de saisie du véhicule, suspension de permis jusque 3 ans).

Pas appliqué nous direz-vous ? Et si…

Car ce n’est pas ce fait divers rapportés par le Journal de Saone et Loire qui est pour rassurer, et qui relate la saisie de la MV F3 675 doté d’un tel système de plaque repliable, lors d’un contrôle de gendarmerie.

Bref, prenez gare…

 

Articles liés :

 

%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies (collecte, partage et utilisation des données) Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer