Faire de La Piste Moto – Mode d’emploi

Faire de La Piste Moto – Mode d’emploi

13 janvier 2013 Non Par Lydia Truglio Beaumont

La Piste Moto – Mode d’emploi

En 8 points

Se lancer dans l’aventure piste demande quelques connaissances obligatoires pour tout motard et motarde qui veut se lancer sur des roulages pistes.
Ce mode d’emploi est une simple ébauche des apprentissages et des erreurs commises en tant que débutante.

Il est évident que cette liste est loin d’être exhaustive ou complète mais elle vous permettra d’en savoir déjà un peu plus et de la compléter avec votre propre expérience et n’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions.

1 – Le Pilote et son équipement

Obligatoire pour l’accès à la piste  ! la moto ne se pilote pas seule !

Chris Mile - Mon ami sur piste

  • Le casque

Il doit être Intégral et non amovible mais surtout en bon état. Vous pouvez vous voir refuser l’accès à la piste pour un casque en non-conformité ou qui parait en « sale état ».
Votre casque doit être homologué CE (attention à l’achat sur le net aux USA ou au Japon car souvent non homologués). Pour savoir si il est au norme, regardez l’étiquette d’un marquage « E » + 1 chiffre, le tout dans un cercle.

  • Le cuir

Tout simplement Obligatoire. Ensemble deux pièces acceptés. Pour les amatrices de piste régulières, privilégiez une combinaison une pièce. Pour celles qui ont des silhouettes atypiques, sachez que des combinaisons sur mesure se trouvent facilement désormais. Comptez 950 € en moyenne pour une sur mesure et tous les éléments de déco ou autre inclus.

  • Les sliders

Yessssssssss, on va poser le genou ! à la vente de partout, en moyenne 25€

  • Les bottes

Il faut juste qu’elles soient hautes, avec des Sliders de bottes, et des renforts au niveau de la cheville.

  • Les gants

Il faut des gants avec de protection sur les phalanges « Gants Race »

  • La dorsale

Une vraie dorsale, pas celle intégrée dans la combinaison. Cette dernière est souvent en mousse et elle ne vous sera pas de grande utilité en cas de chute. Je vous conseil de privilégier la dorsale indépendante (et homologuée CE).

Plus de détail sur ce point ici 

2 – La Moto

Deux solutions possibles, soit rouler sur piste avec votre moto de route, soit acheter une moto uniquement dédiée à la piste.

Avec une moto de route :

Tof - Max -Lilly - essais

Votre moto de route devra être un minimum « préparée » avant d’entrer sur la piste. Cela varie pas mal des organisateurs et sur les journées « Track « des constructeurs ont vous demande rarement de faire des modifications.

Idéalement, il vous faudra scotcher vos phares, clignos, enlever vos rétros et vérifier que votre béquille latérale tient bien ( et oui le moteur coupe si elle descend).

Avec une moto de piste :

199131_4506514217855_1903311446_n[1]

Ce sont des motos qui ont été modifiées et ne peuvent peu ou plus rouler sur route : plus de feux , de clignos, de rétros, pneus slicks interdits sur la route. Beaucoup de modifications sur les machines tels que les freins, partie moteur, suspensions, polys, protections diverses, …Faire de la piste avec une moto 100% dédiée implique pas mal de compromis (A découvrir dans la suite du sujet) et je suis bien placée pour vous en témoigner en ce moment.

 3. L’équipement

  • La remorque 

Obligatoire si vous achetez une moto 100% piste et agréable si vous roulez avec votre moto de route occasionnellement.

Elle permet de vous faciliter la vie tout de même car le matin, vous n’avez plus à monter en moto plein gaz et rentrer le soir totalement HS de cette journée piste. La fatigue et le manque de vigilance sont à prendre en compte pour le chemin du retour. Pensez aussi, que la piste à ses avantage mais aussi ses dangers : en cas de chute, vous serez bloqué sur le circuit si votre moto ne peut pas vous ramener chez vous.

Une remorque d’occasion peut se trouver entre 150 et 500 euros, en fonction de la taille de la remorque (1 rail ou 2 rails) et de son équipement. Pensez co-partage et n’hésitez pas à acheter une remorque à deux ou plus.
Le permis B est suffisant pour atteler une remorque dans le cadre ou le PTAC est de 499 kilos maxi (au-delà, il vous faudra faire une carte grise).

Les filles, faites vos aidez pour monter et sangler la moto sur la remorque, en solo, j’en témoigne solennellement, c’est loin d’être simple. Une copine pourra toujours vous filez la main 10 minutes. Montez la moto en la poussant, ne mettez surtout pas une vitesse pour la faire grimper ! cela vous éviteras des mauvaises surprises.

  • Les outils/consommables 

Si vous montez en camion ou avec votre jolie remorque, vous aurez facilement la possibilité de monter vos bidons d’essence (avec pipette de remplissage), trousse à outils complète, visserie supplémentaire, graisse à chaîne, nettoyant frein, dégrippant, liquide de frein, huile moteur, liquide de refroidissement, béquille d’atelier, couvertures chauffantes, plaquettes de frein, rallonges électriques ….

  • Les éléments de confort 

Les paddocks du circuit, hummmm, comment dire, un grand moment de solitude !
Mon petit conseil : prenez une tente et un matelas gonflable mais aussi un fauteuil agréable ou une chaise et des boules quiès. En bref partez dans l’idée que vous allez camper donc montez votre équipement de camping avec toutes vos petites habitudes qu’il comporte.

Le Luxe : Douches et plusieurs cabines de WC à disposition bien évidemment et de bornes électriques. Pratique, on peut brancher notre radio, une plaque électrique pour cuisiner …. Mais surtout les couvertures chauffantes.

Pour les gros budgets : louer un BOX tout simplement ou direction l’hôtel du circuit.

24h du mans 2012 VIP invitee Merci MArcel

4 – Administratif : les papiers à fournir

– Permis de conduire valide ou CASM
– Licence ou assurance responsabilité civile
– Assurance corporelle (pas obligatoire mais préférable)
– Plus rare : la Carte Grise de la moto ou dossier RSV

5 – Coté Prix

Aucune règle, il y a plusieurs prix. On remarque une fourchette entre 70 € et 450 €

Cela va varier en fonction de différents critères.

  • Type de circuit

– Prestigieux comme Magny-Cours ou Petits circuits type Carole
– Période des roulages ( été / hiver)
– Le nombre de sessions et leurs durées

  • Type de journée

– Stage de pilotage
– Stage d’apprentissage / de perfectionnement
– Journée roulage Libre
– Track expériences
– Stage Assureur

  • Nombre de jours

– 1 jour
– 1 Week end

6 – Calendrier des roulages

Agenda – Dates des stages / Roulages / Championnats

Vous y retrouverez toutes les informations nécessaires ainsi que les noms et coordonnées de la plupart des organisateurs de roulage, leur site officiel et les liens pour vous inscrire.

7 – Les règles de la piste

  • Sur les journées libres et les stages, les sessions sont bien organisées et se composent de groupes de niveau

– les débutants (voire vrais débutants)
– les intermédiaires
– les confirmés (ou pros ou expert)

On trouve parfois un 4ème groupe – Les pilotes ( là c’est du lourd)

Pour aller plus loin : témoignages

  • Coté trajectoires 

Si vous êtes débutant, vous allez travailler vos trajectoires et les modifier en cours de journée. Eviter de zigzaguer, on parle de balayer la piste en jargon piste. Il faut que la personne qui veuille vous dépasser puisse savoir comment le faire sans prendre de risque.

  • coté pneus 

Faites 2 tours de chauffe même si on sait pertinemment que les pneus chauffent plus vite et mieux, et tiennent le bitume.

Baisser les pressions de vos pneus 0,3bars environ par rapport aux pressions constructeurs. Si pneus de piste, type Pirelli Supercorsa ou Michelin Power Race, c’est généralement 2,1bar à l’avant et 1,9bar à l’arrière.

Demandez des conseils sur place si vous ne savez pas ! On saura vous renseigner voire vous le faire les filles ! et oui ces messieurs sont de vrais gentlemen.

  • Accident ! Mince, je fais quoi

Si c’est vous qui tombez, ne repartez pas ! Allez vous mettre à l’abri, et le camion viendra vous récupérer.
Si un de vos potes (ou un inconnu) chute, ne regardez pas l’accident, votre moto va là ou vous regardez, et ne vous arrêtez pas ! surtout ! Vous risquez de créer un autre accident.

Si vous apercevez le drapeau jaune, ralentissez.

Si c’est le drapeau rouge, rentrez aux stands et attendez tranquillement d’avoir des infos sur votre pote / femme / ami / inconnu.

  • Les drapeaux 

Sachez en premier lieu, qu’ils vous sont toujours expliqués le matin au briefing pas d’inquiétude là-dessus !

Certains circuits sont équipés de feux et remplacent donc les drapeaux mais les codes couleurs sont identiques et signifient la même chose. Respectez-les ! Pour votre sécurité et celle des autres pistards ! Ne les ignorez pas !

drapeaux FFM

  1. Le drapeau jaune = accident ou un évènement (objet sur la piste par exemple) : vous devez ralentir, rester vigilants et ne pas doubler.
  2. Le drapeau rouge = session est terminée, accident ou autre évènement – finissez votre tour et rentrez au paddock
  3. Le drapeau noir = Sorti à titre individuel. la session est terminée pour vous et vous devez sortir immédiatement
  4. Le drapeau à rayures horizontales jaune et rouge est agité = Signal un changement d’adhérence (huile, pluie). Sur les roulage amateurs, il s’agit du drapeau Jaune
  5. Le drapeau bleu= un ou plusieurs pilotes plus rapides et qui sont en train de vous prendre un tour

D’autres drapeaux existent et sont utilisés uniquement en course.

Pour aller plus loin sur ce sujet : Site FFM- CASM

8 – Anecdotes & conseils

* Eviter des Chutes à la con
Enlever votre béquille centrale ou latérale. La centrale va frotter rapidement et la latérale, si elle descend va vous coupez le moteur et là … bonne chance !

* N’oubliez pas
Sur piste, si besoin, vous pouvez demander l’aide ou les conseils des personnes sur le paddock. Les gens sont prêts à vous aider !

* Restez humble

Si vous vous rendez compte que vous n’êtes pas dans le bon groupe de niveau,que vous souhaitez monter de niveau ou au contraire en descendre, demander à changer de groupe auprès de l’organisateur. Aucune honte à ça !

* On apprend aussi et toujours des autres !

Alors quand vous serez à l’aise gardez le melon au froid. On a toujours à apprendre … progressez en toute sécurité et évoluez à votre rythme. Dans ce cas, vous allez progresser d’une manière fulgurante et sans mise en danger stupide.

* La fatigue
Si elle vous guette, ne forcez pas et sortez !

* Pensez à vous hydrater : buvez de l’eau sans modération tout au long de la journée