Pirelli 2015 – Les excellentes performances des gammes Pirelli DIABLO™ Superbike et DIABLO™ Supercorsa plus que performant sur le nouveau circuit thaïlandais de Buriram

Les excellentes performances des gammes Pirelli DIABLO™ Superbike et DIABLO™ Supercorsa ont fait le bonheur des 84 000 spectateurs sur le nouveau circuit thaïlandais de Buriram

En utilisant des pneus standards disponibles pour le grand public, Jonathan Rea a remporté un doublé en Superbike au guidon de sa Kawasaki, en s’offrant au passage les 2 «Pirelli best laps » – la star locale, Ratthapark Wilairot, sur sa Honda, a enflammé la foule en s’imposant en Supersport.

superbike-jonathan-rea copie

Buriram (Thaïlande), le 25 mars 2015 – Pirelli a réussi ses débuts sur le nouveau circuit de Buriram, une ville située à environ 400 km au nord-est de la capitale thaïlandaise Bangkok, où se déroulait la deuxième manche de la saison du Championnat du Monde Superbike eni FIM.

Pour cette étape sur un nouveau circuit qui a réuni quasiment 84 000 spectateurs, Pirelli avait décidé de fournir l’intégralité de sa gamme de pneumatiques de course pour les pilotes des catégories Superbike et Supersport. Le manufacturier italien a ainsi répondu à toutes les attentes et offert des performances optimales.

Lors de la Course 1, Jonathan Rea (Kawasaki Racing Team) a fait un excellent départ depuis la pole position. Derrière lui, la concurrence a fait rage entre Leon Haslam (Aprilia Racing Team – Red Devils), Tom Sykes (Kawasaki Racing Team) et Alex Lowes (VOLTCOM Crescent Suzuki).

L’avance entre les pilotes de tête s’est creusée rapidement dans les premiers tours, avec Rea suivis dans l’ordre par Haslam, Lowes, Sykes et Torres. Au 12ème tour, Lowes a effectué une sortie de piste et a perdu sa 3ème place, mais il est parvenu à reprendre la course et à la terminer en 7ème position.

À partir du 15ème tour, Torres a rattrapé son retard sur Tom Sykes, qui a toutefois conservé sa place pour franchir la ligne d’arrivée derrière Jonathan Rea et Leon Haslam. À signaler, la 9ème place remportée par le triple champion du monde Troy Bayliss (Aruba.it Racing-Ducati SBK Team).

supersport-ratthapark-wilairot copie

Lors de la Course 2, Jonathan Rea s’est échappé immédiatement ; Alex Lowes et Chaz Davies (Ducati), se sont lancés à sa poursuite, suivi de près par Leon Haslam. Au cours du 2ème tour, Troy Bayliss a dépassé David Salom pour s’emparer de la 7ème place, avant d’être doublé par Michael van der Mark et de franchir le drapeau à damier à la 11ème place. Entre temps, au 3ème tour Haslam dépasse Chaz Davies en montant virtuellement sur la 3èmemarche du podium et 6 tours après il réussit à doubler également Alex Lowes qui est contraint de laisser sa place.

Encore une fois, le porte-drapeau du team Kawasaki passe en premier sous le drapeau à damier, deuxième après une excellente prestation pour Leon Haslam et troisème place pour Alex Lowes, devant Jordi Torres (Red Devils Aprilia).

C’est le Championnat du Monde de Supersport qui a offert les émotions les plus fortes aux nombreux spectateurs passionnés, venus pour assister à l’arrivée du Championnat du Monde Superbike eni FIM. L’idole locale, le pilote thaïlandais Ratthapark Wilairot, passe en effet la ligne d’arrivée en premier sur sa Honda CBR600RR pour l’équipeCORE »Motorsport Thailand après une course spectaculaire.

Treizième sur la ligne de départ, Wilairot (26 ans) a réalisé une remontée surprenante jusqu’à se hisser en seconde position, derrière Jules Cluzel (MV Agusta Reparto Corse). Le pilote français a été obligé d’abandonner au 14ème tour suite à une panne mécanique, laissant l’enfant du pays remporter la course et s’offrir la première place du Championnat. Le podium était complété par Kenan Sofuoglu (Kawasaki Puccetti Racing) et par le pilote américain Patrick Jacobsen (Kawasaki Intermoto Ponyexpres).

Finalement, dans la course organisée localement, la Buriram United Supersport 600, où les pilotes s’affrontaient avec des pneus DIABLO™Supercorsa SC1 à l’arrière et SC2 à l’avant, la victoire est revenue à la Honda du Japonais Yuki Takahashi (A.P Honda Racing Thailand/Moriwaki).

Giorgio Barbier, le Directeur du pôle Compétition Moto de Pirelli :

« Comme le circuit deBuriram était nouveau pour tout le monde, je dois dire que tout s’est bien passé. Nous ne connaissions pas la piste, nous avons donc dû baser nos choix sur le peu d’informations que nous avions : c’est pourquoi nous avions décidé d’amener les pneumatiques de notre gamme standard à la fois pour le Superbike et le Supersport, et je dois dire que c’était le bon choix. Même si Buriram n’est pas un circuit particulièrement exigeant en lui-même, il restait un certain nombre d’inconnues, mais nos pneumatiques ont enregistré de superbes performances.

Pour nous, il s’agit d’une preuve supplémentaire que nous avons réussi à développer avec succès les gammes DIABLO™ Superbike et DIABLO™ Supercorsa, qui sont capables de s’adapter à n’importe quel circuit du monde. Les pilotes du Buriram United Supersport 600 ont pu faire la même expérience que ceux du Superbike, et bénéficier du même soutien. J’ai également été très impressionné par l’accueil chaleureux que nous ont réservé les amateurs de motos de ce pays. Ils sont venus extrêmement nombreux pour voir cette première course de Superbike en Thaïlande : cela démontre bien combien l’intérêt grandit rapidement partout en Asie pour le monde du deux-roues, même pour les grosses cylindrées. Pour conclure, je souhaite adresser mes félicitations aux vainqueurs du jour, à Jonathan Rea pour son magnifique doublé, et en particulier à Ratthapark Wilairot, qui a fièrement représenté le sport mécanique thaïlandais. »

Les solutions Pirelli choisies par les pilotes :

En Superbike, la solution standard SC0 a fait l’unanimité à l’arrière auprès de tous les pilotes sur la grille de départ et a délivré de bonnes performances pour cette première sur le circuit thaïlandais. La SC0 est la plus tendre de la gamme Pirelli : elle s’est révélée idéale pour affronter les températures élevées et le nouvel asphalte du Circuit international de Chang.

À l’avant, les pilotes ont comme toujours partagé leur choix de manière équilibrée entre lestandard SC2 et le SC1 S1699 avec une préférence pour ce dernier. La S1699 est une solution de développement introduite par Pirelli en 2014 et qui a immédiatement remporté un franc succès auprès des pilotes.

Le DIABLO™ Supercorsa SC a également livré d’excellentes performances enChampionnat du Monde de Supersport. À l’arrière, la majorité des pilotes a opté pour la solution standard SC1, tandis qu’à l’avant, comme en Superbike, les pilotes ont choisi à parts quasiment égales les SC1 et SC2. Pour rappel, si le choix du pneumatique à l’arrière est surtout lié à la température de l’asphalte, celui du pneu à l’avant dépend principalement du style de conduite propre à chaque pilote.

Le Pirelli Best Lap Award :

Le « Pirelli Best Lap Award » est un prix décerné par Pirelli au pilote qui établit le meilleur temps au tour. Cette récompense est remise par un représentant de Pirelli dans le cadre du Paddock Show, lors de la conférence de presse qui suit le podium au terme de chaque course. Au total, trois récompenses sont distribuées chaque week-end.

Le pilote qui aura remporté le plus de titres « Pirelli Best Lap Award » au terme de la saison en catégorie Superbike et Supersport sera désigné « Best Lap Winner : pilote le plus rapide de l’année » et recevra son prix lors de la traditionnelle cérémonie de fin d’année.

Les lauréats de la « Pirelli Best Lap Award » pour la 2ème étape de la saison sont :

WSB Course 1 – Jonathan Rea (Kawasaki Racing Team), 1’33.969 (2ème tour)
WSB Course 2 – Jonathan Rea (Kawasaki Racing Team), 1’33.817 (2ème tour)
WSS – Jules Cluzel (MV Agusta Reparto Corse), 1’37.887 (12 ème tour)

Les statistiques 2015 de Pirelli pour le Circuit international de Chang :

  • Nombre total de pneus apportés par Pirelli : 3 312
  • Nombre de solutions (slick, intermédiaire et mouillé) pour la catégorie Superbike : 4 à l’avant, 5 à l’arrière
  • Nombre de pneus disponibles pour chaque pilote Superbike : 30 à l’avant, 30 à l’arrière
  • Nombre de solutions (slick, intermédiaire et mouillé) pour la catégorie Supersport : 4 à l’avant, 4 à l’arrière
  • Nombre de pneus disponibles pour chaque pilote Supersport : 23 à l’avant, 24 à l’arrière
  • Température lors de la Course 1 : air 33 °C, asphalte 50 °C
  • Température lors de la Course 2 : air 32 °C, asphalte 48 °C
  • Vitesse maximale atteinte en course avec les pneus Pirelli DIABLO™ Superbike :307,7 km/h dans la Course 2 par Jordi Torres (Aprilia Racing Team – Red Devils) au 2ème tour
  • Vitesse maximale atteinte en course Supersport avec les pneus Pirelli DIABLO™ Supercorsa : 267,3 km/h par Patrick Jacobsen (Kawasaki Intermoto Ponyexpres) au 2ème tour et Alex Baldolini (Race Department ATK25) au 3ème tour.
%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies (collecte, partage et utilisation des données) Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer