Essai Moto Guzzi V7 III : la nouvelle petite bombe Italienne

Pour célébrer son 50 ième anniversaire, Moto Guzzi sort une nouvelle version de sa célèbre V7 : la Moto Guzzi V7 III.

Au Mag, nous avons testé pour vous la version Stone de la V7 III. Verdict après 3 jours au guidon de cette belle italienne : on est totalement sous le charme !!

Moto Guzzi V7 III Stone 2017 Paris Trocadero

Côté esthétique : la nouvelle Moto Guzzi V7 III Stone est la digne descendante de la moto d’origine. Un café racer racé avec son gros moteur bicylindre en V qui déborde du cadre, son élégant réservoir décoré de l’aigle Guzzi, son phare rond, comme son compteur, sa taille basse, sa selle plutôt courte, son double échappement mat, ses cache-injecteurs mats aussi, … une vraie belle gueule ! On en oublie les petits câbles toujours apparents autour de la tête de fourche et les rétroviseurs réglementaires en peut trop proéminents.

MOTO GUZZI V7 III 2017 STONE

Coté performance : son moteur de 744 cm3 ne développe que 52 CV mais la V7 III va en surprendre plus d’un(e) par son couple. Une vraie petite bombe cette Italienne !! Démarrage en trombe au feu, accélération impressionnante pour doubler en ville, elle vous colle à sa selle en quelques secondes. Quand la route se dégage, la V7 III libère ses chevaux. Les vitesses se passent en douceur, premiers rapports courts puis plus en longueur. En 6ième, elle ronronne gentiment avec ses échappements Euro4. Quand les virolos arrivent, aucun problème : sa nouvelle fourche hydraulique télescopique tient bien l’avant, son bras oscillant à double amortisseur (réglable) s’écrase en douceur à l’arrière. Enchainer les tournants de Chevreuse se fait avec une facilité étonnante.

moto guzzi V7 III chevreuse

Gaffe au frein-moteur quand même, il est plus que puissant ! Côté frein justement, Moto Guzzi est resté sur des disques : Etrier Brembo à 4 pistons opposés à l’avant, simple étrier flottant à 2 pistons à l’arrière, ils font leur boulot sans mordant mais suffisant. La V7 III est une moto rétro mais moderne avec ABS et contrôle de traction (2 modes : pluie-sec) qu’on peut désactiver par simple pression sur le bouton mode du guidon. En version Stone, son compteur affiche la vitesse avec un cadran à aiguille (à noter le 50 et le 130 en rouge pour bien vous rappeler quelle vitesse ne pas dépasser …) et un écran digital avec plusieurs modes : distance parcourue, température, heure … un grand classique des motos d’aujourd’hui. Pas de compte-tour, mais un indicateur de changement de rapport dont vous pouvez régler le moment de déclenchement en fonction des tours. Pour avoir un deuxième cadran avec le compte tour, il faut passer sur la version Spécial de la V7 III.

MOTO GUZZI V7 III STONE 2017

Côté maniabilité : la V7 III est un vélo … à réaction ! Rayon de braquage incroyable, centre de gravité bas, elle se faufile avec facilité partout malgré ses 210 kg. La selle a été rabaissée à 77 cm du sol, ce qui permet aux mini-pousses comme moi de bien poser les pieds par terre. Pour les grand(e)s, les cale-pieds ont été rabaissés pour que vous soyez, vous aussi, à l’aise. Facile à piloter donc la belle Italienne, si vous vous souvenez que la V7 III est une Guzzi qui chaloupe gauche-droite quand vous ouvrez les gaz. Moi j’adore ce petit coup de traviole à l’allumage mais cela peut surprendre les jeunes permis. La V7 III est accessible aux permis A2 mais franchement avec un couple pareil et ses petits cabrages gauche-droite, elle demande un peu de pratique quand même ! Une fois amadouée, la belle est très agréable à manœuvrer. On y est bien assis, à la verticale, sur cette selle confortable, les bras se posent naturellement sur le guidon, pas de poignée cassé, … un vrai fauteuil. Pas de crac quand on enclenche la première, les vitesses se passent en douceur. Tellement en douceur que sur les premiers kilomètres, vous vous demandez parfois si vous avez bien passé le rapport et que vous galérez un peu à trouver le point mort. Cette courte période d’adaptation vite passée, vous n’avez qu’une envie … continuer à rouler !

V7 III moto guzzi moto citadine

Pour résumer :  La nouvelle V7 III Stone est belle, confortable, a du couple, un bon petit caractère tout en tenant bien le pavé. Que demander de plus pour 8 499€ ??

Pour celles et ceux qui ont envie de gouter à cette nouvelle version, Moto Guzzi organise jusqu’au 31 mai les Eagledays : l’occasion d’essayer et pourquoi pas de craquer pour une V7 III Stone, ou Spécial (peinture métallisée, gente à rayon, pot chromé et compte tours en plus), ou Racer ou Anniversaire (pas encore dispo celle-là).

Si vous voulez un avant-goût, jetez un oeil sur la vidéo ci-dessous :

 

Crédits : Fille Au Guidon @Filleauguidon pour Mag’Motardes

Comments

comments

C'est à vous !

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies (collecte, partage et utilisation des données) Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer