Il y a 35 ans, Elspeth Beard, pionnière des voyages à moto, partait faire un tour du Monde

Portrait : Sur les traces d’Elspeth Beard, pionnière des voyages à moto

Actuellement diffusée par la chaîne Voyage, Méllusine Mellander nous a donné envie de vous faire découvrir sa pionnière, la pilote anglaise Elspeth Beard. Architecte de métier et passionnée de motos, elle est la première femme anglaise et l’une des premières femmes à avoir fait le tour du monde à moto évidemment. Seule avec sa moto comme complice, elle a parcouru plus de 42 000 kilomètres dans le monde sans aucune assistance ni téléphone, ou GPS et sans balise satellite. C’était au début des années 80, elle avait seulement 24 ans !

Elspeth Beard, anglaise passionnée de moto et étudiante en architecture à l’époque, va partir découvrir le monde en moto à ses 24 ans. Diplôme d’architecture en poche, elle chevauche son  flat-twin BMW R 60/6 de 1974, et part pour trois ans faire son tour du monde en 1982. Avec deux accidents, dont un très sérieux en Australie, elle bouclera la boucle en 3 ans.

Dès son plus jeune âge, la jolie anglaise, disait avoir attrapé le virus des voyages à moto : « C’est le meilleur moyen de se déplacer : c’est pas cher, pratique, et j’aime la liberté qu’il procure ». Il faut savoir que Elspeth a apprit à conduire une moto dès l’âge de 16 ans dans les plaines de Salisbury. Elle a donc déjà une bonne expérience au guidon d’une moto. Pour ce tour du monde, elle va le démarrer de New York après avoir fait transporter sa bécane par bateau depuis la Grande-Bretagne.

Destination le Monde

De New York, elle est partie en direction du Canada, puis en direction du Mexique pour finir à Los Angeles avant d’embarquer avec sa moto pour l’Australie. Arrivée à Sydney, elle y fit une étape de onze mois durant lesquels elle exerça son métier d’architecte. Elle reprit la route afin de traverser toute l’Australie, mais malheureusement que pour deux semaines jusqu’à Townsville, Queensland où elle a eu un accident qui lui valu deux semaines d’hospitalisation. Après cet arrêt non prévu à son programme et bien rétablie, Elspeth repart pour la côte afin de s’embarquer pour Singapour.

Arrivée à Singapour, elle continue sa route en direction de la Thaïlande où elle chutera à nouveau ! Une petite collision avec un chien, vient à nouveau ternir son périple à moto. Elle reprendra son périple par la suite et se dirigera en direction du Pakistan, pour ensuite revenir en Europe via la Turquie. Elle rejoindra la Grande-Bretagne en 1984 après un périple de 48 000 kilomètres.

Cet exploit, lui vaut d’être reconnue la première anglaise à avoir bouclé un tour du Monde en moto.

Elspeth continue aujourd’hui encore de rouler au guidon de sa marque favorite : BMW. Dans la famille GS, elle a préféré, aux 1150 et 1200 trop lourdes à son goût, l’une des dernières R 80 (1998), avec laquelle elle a parcouru encore l’Europe et l’Afrique du Nord en 2002. Aujourd’hui, Elspeth consacre tout son temps à son cabinet d’architecture.

Mais 35 ans plus tard, c’est Mélusine Mellander, notre baroudeuse française préférée, qui fait écho à Elspeth. Passionnées toutes les deux de voyages à moto, elles ouvrent la voie à nombreuses motardes aujourd’hui. Mélusine Mallender, géographe de profession, est l’une des rares femmes à réaliser des voyages au long cours à moto. Elle a imaginé le projet « Ride for freedom »  c’est-à-dire, qu’elle utilise la moto comme moyen de découverte et de rencontres pour  pénétrer au cœur de pays souffrant de forts préjugés. Tout comme sa pionnière, elle part à la conquête du Monde en moto !

2 pensées sur “Il y a 35 ans, Elspeth Beard, pionnière des voyages à moto, partait faire un tour du Monde

Commentaires fermés.

%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies (collecte, partage et utilisation des données) Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer