Lydia Truglio Beaumont : « Elle fait du mieux qu’elle le peux comme elle le peux »

Comment s’en sortir et se relever après une telle chute à moto ! C’est une question qu’on se pose au E-magazine !

En effet, après avoir frôlé la mort et avoir eu de nombreux dégâts corporels, il ne lui est pas toujours simple d’écrire et de reprendre sa vie d’avant…

C’est pourquoi, malgré que Lydia Truglio Beaumont diffuse que le positif sur ce réseaux sociaux, nous avons voulu creuser un peu plus.

Du coup, nous avons souhaité l’interviewer exceptionnellement et la mettre en lumière sur son propre e-magazine pendant qu’elle est au Vigeant.

Aussi, il faut savoir que la rédac’ chef du Mag’ a réussi à se relever entre guillemets et qu’elle tient superbement bien son rôle de Rédactrice en chef bien que celui-ci est loin d’être simple, voir peu envisageable selon ses docteurs.

Quant au rôle d’éducatrice moto, il fallait patienter et contre toute attente, elle a aussi réussi à tout re-valider et à repartir de plus belle en Thaïlande et sur les circuits de vitesse et d’off road.

En fait, pour que vous comprenez mieux, il vous faut savoir qu’après un long coma, comme elle l’a vécu, vous êtes obligé de tout re-valider. En gros, pour une seconde vie, à l’image de ce qu’elle imagine dans sa tête, elle est obligée de tout repasser pour être dans les règles françaises, européennes et mondiales afin de repartir en vadrouille légalement.

Et comme vous le savez Lydia Truglio Beaumont n’abandonne jamais et s’accroche fortement à ce qui est cher à son cœur et à sa vie quotidienne. C’est-à-dire, son permis de conduire voiture & moto, son diplôme d’éducatrice moto et son diplôme d’animatrice sportive de loisirs.

Et à ce jour J, comme elle m’a dit : « Fini les galères enfin j’avoue » comme elle a réussi à obtenir son permis pour deux ans (jusqu’en 2021) et tous ses diplômes.

Du coup, sa vie est repartie de plus belle comme vous avez pu le voir depuis quelques mois et le constater sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram, Lindeklin).

Bon sinon, on voulait savoir aussi ses changements entrepris dans son entraînement physique depuis ses graves blessures et multiples fractures lors de l’Africa Eco Race.

Elle nous a juste dit derrière sa discrétion absolue et habituelle de sa vie privée, que ces derniers ont évolué fortement sans s’attarder.

Toutefois, elle m’a expliqué qu’elle a carrément repris, enfin essayé disons plutôt, de reprendre sa condition physique en faisant du sport quotidiennement et en courant des kilomètres dès que son corps lui permet dans sa montagne chérie en plus de donner ses cours de Gym Sport/Santé.

Moi je dis clairement « Magnifique conclusion » d’une histoire terrible car aujourd’hui, après l’avoir vu lutter voire combattre contre elle-même, elle arrive enfin à marcher, courir, travailler et à piloter pour son plus grand bonheur !

Bravo Lydia vraiment ! Belle leçon de vie ! Fière de bosser pour toi vraiment.

%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies (collecte, partage et utilisation des données) Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer