LIVEWIRE 2019 : Le ROADSTER électrique HARLEY-DAVIDSON

LIVEWIRE 2019 : Le ROADSTER électrique HARLEY-DAVIDSON

13 janvier 2019 Non Par Lydia Truglio Beaumont

Harley-Davidson dévoile enfin l’intégralité des caractéristiques de sa sublime moto électrique ! Elle annonce clairement un virage inattendu du géant Américain, HARLEY-DAVIDSON.
Et oui, la LiveWire sera distribuée dans le réseau Français dès cette année comme prévue au tarif de 33 900 euros.
La belle, coûte son prix, mais elle affiche des belles caractéristiques dont son autonomie de 170 km (en ville).

Harley-Davidson a choisi le Consumer Electronics Show de Las Vegas pour dévoiler la LiveWire 2019 au grand public ainsi qu’un aperçu de sa politique produit futur en matière d’engins électriques.

Ainsi, le géant Américain compte sur la notoriété mondiale de ce salon porté sur l’innovation pour mettre en avant cette nouvelle facette de sa production.

Il faut savoir que Harley-Davidson a initié ce projet de moto électrique en 2010. Ensuite, un premier prototype de LiveWire a été montré avant que Harley-Davidson n’entreprenne une vaste campagne d’essai internationale pour faire tester le prototype LiveWire à tous types d’utilisateurs dont la presse et les différents médias motos.

D’ailleurs, cette étape a vraiment permis à Harley-Davidson de collecter un grand nombre d’informations pour affiner son projet d’e-moto. Et c’est à ce moment là que la compagnie Américaine a essayé de jauger le marché. Ensuite, elle a pu prendre sereinement la décision de développer une gamme complète 100 % électrique chez Harley-Davidson en marge de la gamme classique.

Et c’est lors de ma visite à l’EICMA que j’ai pu voir cette mouture définitive de la LiveWire. Elle est assurément réussie sur le plan esthétique et au niveau de la qualité perçue. LiveWire 2019 est donc née. Cette e-moto possède une belle autonomie de  170 kilomètres d’autonomie en ville, et moins de 3,5 sec pour abattre le 0 à 100 km/h.

Aussi, Harley-Davidson a choisi un positionnement haut de gamme avec son prix de vente à 33 900 € sans pour autant louper le virage de l’électrification du marché de plus en plus présente des constructeurs européens.

Souhaitons donc au mastodonte américain, Harley-Davidson, de réussir ce pari fou et pour le moins audacieux. Car, il est tout de même, non facile, d’imaginez une Harley-Davidson sans vibration, ni échappements qui craquent à chaque accélération, pour être franche…