L’externalisation de la conduite des voitures-radar s’étend

L’externalisation de la conduite des voitures-radar s’étend

18 mai 2019 Non Par Lydia Truglio Beaumont

Après une expérimentation réussie en région Normandie, l’externalisation de la conduite des voitures-radar s’étend encore dans trois régions françaises.

Pour la première fois depuis le début de l’expérimentation, la barre des 100 000 kilomètres a été dépassée au cours du mois d’avril. Sur ce seul mois, plus de 6 800 messages d’infraction ont été générés par ce dispositif, confirmant sa montée en charge.

Du coup, dans les tout prochains jours, l’appel d’offres permettant à des prestataires privés de gérer la conduite des voitures-radar dans trois nouvelles régions sera publié sur la plateforme des procédures de marché de l’État (Place).

Aussi, après la Normandie, le dispositif sera étendu aux régions Bretagne, Pays de la Loire et Centre Val de Loire.

Cet appel d’offres concerne la conduite de 60 véhicules banalisés (19 en Bretagne, 20 en Pays de la Loire et 21 en Centre-Val de Loire) dans la perspective d’une mise en circulation à partir du mois de janvier 2020. Ces véhicules sont destinés à effectuer des contrôles de vitesse 6 heures par jour, 7 jours sur 7, 24 heures sur 24.

Les entreprises qui seront désignées en Bretagne, Pays de la Loire et Centre Val de Loire devront fournir, sous étroit contrôle de l’État, des conducteurs à ces véhicules banalisés.

Ce nouveau marché fait suite à celui mis en œuvre pour la région Normandie depuis mars 2018 par la société Mobiom, en application de la décision prise par le Comité interministériel de la sécurité routière du 2 octobre 2015 (mesure n°2).

Dans ce deuxième appel d’offres, pour préserver la concurrence, une société ne pourra remporter qu’un seul lot : chaque région sera opérée par une société différente. Et les modalités seront identiques dans les trois nouvelles régions à celle de la Normandie.

Vous trouverez toutes les infos sur le site de la sécurité routière.