WSBK : Les pilotes Yamaha prêts à faire monter la pression en Thaïlande

WSBK : Les pilotes Yamaha prêts à faire monter la pression en Thaïlande

Michael van der Mark et Alex Lowes, les coureurs Pata Yamaha WorldSBK, ainsi que Marco Melandri et Sandro Cortese, coureurs soutenus par GRT Yamaha Supported WorldSBK, se rendront en Thaïlande pour la deuxième manche du Championnat du monde FIM Superbike 2019, déterminés à poursuivre sur leur lancée le solide début de saison de la saison dernière en Australie.

Van der Mark et Lowes ont hâte de revenir sur le circuit international Chang de Buriram où, il y a 12 mois à peine, les deux pilotes Pata Yamaha ont décroché leur premier podium de la saison 2018. Van der Mark a terminé deuxième et Lowes.

Lowes aborde la deuxième manche de la saison 2019, se classant quatrième du classement du championnat avec 30 points, après s’être assuré le top cinq lors de la première manche en Australie. Van der Mark est cinquième du classement, à seulement un point de son coéquipier chez Pata Yamaha, après avoir également terminé les trois courses australiennes dans le top cinq. Les deux coureurs abordent le week-end thaïlandais avec l’objectif de monter sur le podium.

Melandri est troisième au classement avec 30 points et est actuellement le premier pilote Yamaha. Le vétéran italien a eu sa saison 2019 en Australie avec une troisième place dans la course d’ouverture, donnant ainsi à l’équipe GRT Yamaha un premier podium pour leurs débuts en WorldSBK. Melandri tient à répéter ce succès ce week-end en Thaïlande, une piste qu’il aime beaucoup.

Le circuit international de Chang a été ouvert en 2014 et a fait son apparition au calendrier WorldSBK l’année suivante. Situé à Buriram, la «ville du bonheur», à 400 km au sud-ouest de la capitale thaïlandaise, Bangkok, le circuit de 4,544 km comprend une combinaison de sept virages à droite et de cinq à gauche avec deux longues lignes droites. 

Même si le circuit lui-même n’est pas particulièrement technique, la chaleur et l’humidité tropicales en Thaïlande compliquent la tâche des coureurs et de leurs équipages. Ce week-end, la température à Buriram devrait atteindre près de 40 degrés Celsius, avec une humidité de 80%, rendant les conditions difficiles dans les trois courses.