L’entretien de nos routes est-il en perdition ?

L’entretien de nos routes est-il en perdition ?

Des portions de routes, hors autoroute évidemment, donnent envie de vomir et l’on doit carrément « se battre avec son guidon pour tenir sa brêle » sur le bitume ! Il est vraiment négligé, retardé ou encore carrément non exécuté… Honteux non ?
L’explication de l’état critique de notre réseau routier est finalement assez simple. Il est simplement du à son entretien et non pas à une bombe sismique tombée sur terre !
Toutefois, prenez aussi, en compte que le réseau routier français c’est plus d’un million de kilomètres et une valeur estimée à environ 2000 milliards €. Il s’agit d’un sacré patrimoine qui endosse 87% du transport de personnes et de marchandise en France comme nous avons pu l’entendre d’Emmanuel Barbe, délégué national à la sécurité routière, le 10 août 2018 au micro de RMC.

 

Sources : Rapports gouvernementaux / FFMC / 40 Millions d’automobilistes

Il a aussi stipuler que le budget était en baisse. Il a souligner qu’entre 2008 et 2014, le budget accordé au réseau départemental s’est vu diminuer de 30%, passant de 4.7 Milliard à 3.3 ! Il en est de même concernant le budget dédié au réseau national, qui a subit une dépression le menant de 760 millions à 663 millions.

Cette baisse s’explique aussi par la décentralisation des administrations publiques. Phénomène par lequel l’Etat transfère des compétences et des responsabilités financières aux entités administratives inférieures et graduellement plus locales. Sauf qu’en se débarrassant de certaines tâches, il n’augmente pas forcément le budget de ceux qui en héritent (préfecture, département…).

Comments

comments

C'est à vous !

%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies (collecte, partage et utilisation des données) Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer