KTM 690 Duke 2016 : La moto de l’égo ! Facile, Agile, elle s’affiche sûre d’elle !

YAMMAI016-BAN728x90_Tricity

Essai de la nouvelle KTM 690 Duke 2016 : La moto de l’égo ! Facile, Agile, elle s’affiche sûre d’elle !

Les roadsters KTM 690 DUKE et 690 DUKE R 2016 ont fait une entrée percutante sur le marché en cette nouvelle saison avec le lancement des nouveaux super monocylindres. Il fallait absolument que l’on teste la toute dernière version de la moto au moteur LC4. Et c’est sur les routes sinueuses des routes varoises que j’ai décidé d’aller tester cette dernière version de la fameuse 690 Duke. La  version standard, la 690 Duke a dévoilé ses caractéristiques, ses performances et son raffinement d’une part et son caractère à l’ego bien trempé de l’autre.

KTM Duke 690 2016

Les nouveaux modèles, qui s’affichent comme les monocylindres les plus puissants du marché actuel auraient pu facilement être adaptés à la nouvelle norme Euro 4. Toutefois, les ingénieurs KTM ont voulu se surpasser encore et toujours pour offrir une gamme encore meilleure. Et le résultat est assez bluffant. La 690 Duke nouvelle génération a tout à fait sa place dans la catégorie des petits roadsters.

Avec son look typique de l’autrichien, la 690 KTM ne s’est pas vraiment fait une beauté en apparence. On remarque simplement qu’elle est affinée sur l’arrière pour offrir au pilote une assise moins engoncée et une meilleure mobilité. La selle du passager affiche désormais le ton et le confort désagréable, c’est une moto solo.

La position de conduite est le point le plus marquant de cet essai. En effet, habituée à me sentir immédiatement bien au guidon, je fus assez surprise sur le fait d’être pas à l’aise d’entrée de jeu en fait. J’ai eu du mal à trouver ma position mais surtout les commandes au pied. Il m’aura fallu plusieurs kilomètres pour comprendre qu’en fait il fallait que j’ai une position de femme fière, très fière, c’est-à-dire le buste bien en avant les bras plus ou moins tendu et la tête bien levée. Seulement dans cette posture, je me suis sentie à peu près à l’aise et seulement là aussi j’ai trouvé les commandes au pied et aussi les manettes du guidon plus facilement.  Mais malgré tout chasser le naturel il revient au galop ! J’ai galère toutes les bornes faites au guidon de cette belle 690.  J’ai souvent louper le frein arrière et chercher les vitesses….

Hormis, ce détail, qui aura son importance ou non selon chacune d’entre nous, la moto s’avère être une excellente complice de jeu. En effet, légère, basse et maniable, elle a un caractère assez joueur. Et on prend vite du plaisir à son guidon et ce quel que soit les sentiers empruntés.

Au final, quelle que soit la position adoptée, le pilotage la Duke, reste tout de même vraiment très facile et instinctif. Avec son poids plume de 148,5 kg, cette nouvelle 690 Duke est un vrai régal en ville, sur les nationales et surtout sur les petites routes sinueuses de montagne. Par contre, hors des terrains battus, elle affiche clairement ses défauts : la suspension non réglage et l’absence de réglages de la cartographie avec les différents modes.

KTM 690 DUKE 2016

Sur route, elle va et vient sans aucune encombre d’aucune sorte malgré une suspension non réglable.  Mais c’est sur un chemin forestier de terre, là c’est évident que l’on regrette la suspension réglable de la version R et les différents modes.

Mais malgré tout, elle a tout, elle a tout d’une grande, car elle s’en est sortie convenablement au final malgré que ce ne soit pas son environnement de prédilection. On a trouvé que ce mono cylindre est juste et bien exécuté.

Cette 5 e génération affiche donc une réussite et un bel équilibre d’ensemble. Face à la concurrence, elle a tout à fait sa place dans les petits roadsters sympa à la gueule agréable et au moteur joueur.

Le moteur 690cc du monocylindre est doté à plus de 55 % de nouveaux composants. Avec le changement de cotes du cylindre notamment, l’alésage gagne 3mm, la course perd 4.5 mais la cylindrée de 690 reste inchangée. La version 2016 affiche 105 au lieu de 102 pour la version antérieure. En langage simplifié, les différentes évolutions apportées et les modifications techniques donne un résultat est assez bluffant. Il en résulte une plage de régime plus importante qui délivre plus de puissance et de couple. La différence avec les modèles précédents est nettement marquée. On apprécie aussi clairement la réduction significative des vibrations.

La Duke 690 2016 est dénudée de certaines assistantes électroniques par contre, elle est vraiment dans sa version la plus simple possible. Il est donc impossible de jouer entre les modes ou de régler les suspensions très désagréables. La seule électronique fournie est l’ABS Bosch et le mode de conduite Street.

Pour avoir accès aux les systèmes électroniques de pointe de la KTM 690 DUKE, c’est-à-dire, l’antipatinage (TC), les modes de pilotage multiples et la régulation du glissement moteur (MSR) dans son Track Pack disponible,il faudra faire une rallonge car ce sont des options.  La version Duke 690 R dispose de suspensions réglables d’une excellente qualité, d’un maître-cylindre radial Brembo et des freins Brembo optimums, le M50, et l’échappement Akrapovic.

La différence de prix se resserre rapidement du coup entre la version de base, la version classique avec les options et la version R prête parfaitement à arsouiller sur tous les terrains de jeux possibles.

La KTM 690 Duke R pousse le modèle de base encore plus loin dans un style READY TO RACE. Elle ajoute également un capteur d’angle d’inclinaison à l’ABS, la régulation du glissement moteur et l’antipatinage via l’incroyable système de contrôle de stabilité (MSC). Et bien sûr, toutes ces fonctions font partie de l’équipement en série.

Coté transmission, l’embrayage hydraulique est apprécie, on a beaucoup aimé la souplesse de ce dernier tout comme sa boite de vitesses plutôt fine et douce lors des changements de rapports (même à la volée).

Côté porte monnaie, la 690 Duke s’avère être très économique. Dans sa version simple, elle reste aux longs intervalles de révisions qui demeurent inchangés. Et elle est peu gourmande en essence. C’est un énorme atout de nos jours car on apprécie de ne pas avoir besoin d’aller à la pompe à essence tous les 100 kilomètres ! La consommation de carburant est incroyable moindre.

Pour la petite anecdote, le même jour, nous avons testé la 1090 Adventure sur des terres inconnues varoises en Off Road, cela faisait déjà un long moment que le voyant de la réserve était allumé sur la petite 690 Duke. Alertée, j’avertie Hervé de la nécessité d’aller à la pompe à essence pour lui donner à boire… Mais ses yeux rieurs me regardent et me disent, c’est l’occasion de vérifier la consommation et la réserve. Et en effet, il n’avait pas tord ! La consommation est ridicule. Nous avons pu continuer de rouler en off road un bon moment puis prendre une partie d’autoroute et tailler la route en nationale sans le moindre souci. Le compteur affichait une consommation moyenne de 4.5 litres au cent.

En conclusion, la version R conviendra mieux à 80% des pilotes en quête de sensations mais la version standard reste un excellent compromis entre un roadster de caractère et un prix contenu. La différence de presque 3000 euros pour la R demande tout de même un gros effort financier. Assurer vous donc le jeu en vaut bien la chandelle. Il faut aussi souligner que la Duke 690 2016 est homologuée Euro4 et accessible au permis A2.

KTM 690 Duke 2016 + essai + lydia truglio beaumont
Tenue : Veste Furygan Elsa 2015, Jean Ixon Witney 2015 et Baskets TCX X-SQUARE LADY 2015, sous Vêtements techniques SIXS

Tarifs TTC Client conseillés : 

  • 690 Duke : 7 990 €
  • Track pack en option : 299 €
  • 690 Duke R : 10 500 €

Données constructeur 

Moteur : 690 cm3, 4 temps, monocylindre vertical,  alésage 105 mm x course 80 mm, refroidi par eau, 1 arbre à came en tête, 4 soup./cyl., 2 pompes à huile, injection électronique de 50mm de diamètre, commande électronique Ride by Wire, boîte 6 vitesses, transmission par chaîne 16×40.

Duke 690 2015 : Puissance 70 ch. à 7 500 tr/min, couple 7 daN.m à 5 500 tr/min
Duke 690 2016 : Puissance 73 ch. à 8 000 tr/min – 75 ch. à 8 000 tr/min pour la R -, couple 7,4 daN.m à 6 500 tr/min

Puissance : 73 ch. (54 kW) à 8000 tr/min et 75 ch. (55 kW) à 8000 tr/min pour la R, couple 7,4 daN.m à 6 500 tr/min.

Partie-cycle : cadre treillis tubulaire en acier chrome molybdene, fourche télescopique inversée WP diam 43 mm non réglable (compression et détente réglable sur 12 positions sur la R), déb. 135 mm (150 pour la R), mono amortisseur WP, déb. 135 mm réglable précharge (compression et détente sur la R), étriers AV radial Brembo 4 pistons pinçant un disque diamètre 320 mm / étriers simple piston Brembo sur disque diamètre 240 mm à l’arrière. ABS Bosch 9M+ dé-connectable de série. Roues de 17 pouces de 3,5 et 5 de large, pneus AV 120/70 -17 – AR 160/60-17

Gabarit : empattement 1 466 mm, hauteur de selle 835 mm en standard (865 en version R),  poids constructeur à sec 149 kg.

Performances : Plus de 200 km/h

Consommation : Réservoir 14 litres, 4,5 l/100 km à l’ordinateur de bord

KTM 690 DUKE

Une pensée sur “KTM 690 Duke 2016 : La moto de l’égo ! Facile, Agile, elle s’affiche sûre d’elle !

Commentaires fermés.

%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies (collecte, partage et utilisation des données) Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer