Kawasaki 500 ER5 – Essai Occasion à 1 000 €

Kawasaki 500 ER5

Essai Occasion à 1 000 €

Mag’Motardes continue de chercher les meilleures motos pour les motardes débutantes, comme pour l’essai de la Honda 650 FX déjà publié. Aujourd’hui, c’est au tour de la Kawasaki ER5, produite de 1997 à 2006, et que l’on trouve à 1 000 € en occasion en bon état.

kawasaki er5 magmotardes 1

En effet, cette Kawasaki ER5 a été la principale concurrente de la Honda CB 500, et toutes les deux ont largement fait leurs preuves dans de nombreuses moto-écoles, grâce à leur robustesse sans faille et leur grande facilité de prise en main.

La version essayée a 70 000 km et 10 ans (donc postérieure au léger restylage de 2001), mais a plutôt bien vieilli. La présentation est certes sobre, mais respire la solidité. A l’arrêt, la position invite les petits gabarits sur une selle confortable et accessible (780 mm) qui ne découragera pas les jambes courtes (et qui peut encore être rabaissée, voir en fin d’article). Ici pour une pilote d’ 1m60.

kawasaki er5 magmotardes 5photo cycle-ergo.com

 

Le guidon, étroit et légèrement en avant, ainsi que la selle modérément penchée, engendrent une position naturelle qui domine le tableau de bord qui à défaut d’être moderne, a un goût rétro, avec ses écritures simples, et a la bonne idée d’indiquer la jauge à essence, en plus de se parer d’une belle couleur d’éclairage émeraude la nuit.

kawasaki er5 magmotardes 3

La mise en route (à l’ancienne, donc n’oubliez pas d’ouvrir le robinet d’essence sur la gauche) ne pose pas de problème et le petit bicylindre en ligne s’ébroue dans un martèlement régulier et assez métallique, ici accentué par un pot d’échappement adaptable.

La prise d’embrayage est moelleuse à défaut d’être très progressive, et le démarrage se fait sans heurt, grâce à ce moteur qui tourne très rond, et qui se permet d’être à la fois très souple (il reprend dès 2000 tr/min même sur les rapports les plus élevés), tout en distillant des vibrations agréables par ses légères saccades.

Les évolutions en ville sont une formalité : guidon étroit, poids réduit et centre de gravité bas font merveille, même si le rayon de braquage n’est pas le meilleur de la catégorie. On passe partout sans poser un pied à terre, ce qui permet de rassurer les néophytes. D’autant que la rétrovision est correcte, grâce à des rétros bien écartés, sans toutefois se trouver au niveau de ceux des voitures.

Quand l’horizon se dégage, le moteur de 500cc fait preuve d’une bonne volonté certaine et surtout d’une large plage d’utilisation, bien plus importante qu’un monocylindre. Permettant d’évoluer en 4ème en ville à 30 km/h (ne rigolez pas, ça sera peut-être la future limitation réglementaire), il repart certes mollement ensuite mais sans trop de réticence.

En effet, comme beaucoup de moteur Kawasaki, il est plus à l’aise dans l’autre partie du compte-tours, en l’occurrence entre 7 000 et 10 000 tr/min où il tracte courageusement l’équipage dans un grondement volontaire. A ce petit jeu, et entre deux virages, si l’on prend soin de rester au bon régime, il se permet des reprises correctes qui autoriseront des dépassements rapides et des relances énergiques. Sans être un avion de chasse, les 50 chevaux sont bien là et n’ont pas à rougir.

kawasaki er5 magmotardes 2

Le rythme s’accélérant, on peut profiter de la grande neutralité de la partie cycle. Direction légère, pneus étroits qui privilégient la maniabilité, réservoir fin à l’entrejambe qui permet au choix de bien serrer la machine ou au contraire d’être mobile sur la moto (malgré cette inclinaison de selle qui laisse glisser le bassin en avant plus que de raison), tout concourt à rendre la balade plaisante.

Freinage et suspensions sont dans l’esprit de la machine : simples et certes en retrait par rapport aux toutes dernières productions, mais s’en sortent honorablement. D’autant que la garde au sol ne viendra pas limiter l’ardeur de la pilote débutante en laissant racler la moto le sol trop tôt pour excès d’angle.

Pour les balades plus longues, l’autonomie qui peut atteindre 300 km permet d’élargir le champ des possibles, et c’est plutôt le duo selle / suspensions arrière sautillantes qui rendront la pause salutaire après une heure ou deux, pour pilote et passager.

Les aspects pratiques ne sont pas oubliés : coffre logeable sous la selle, crochets pour accrocher les bagages, réservoir en métal qui permet la pose d’une sacoche magnétique, la petite Kawasaki soigne son propriétaire, et lui offre un rapport prix/prestation en occasion très intéressant.

kawasaki er5 magmotardes 4

Moins cotée que la CB 500 (plus puissante de 8 chevaux) dont les prix seront plus élevés de 500 € à kilométrage équivalent, la Kawasaki ER5 est un choix intelligent à plusieurs titres : solide, sobre, facile, tout en offrant un vrai plaisir de conduite, à la pilote débutante comme confirmée. Pour ses dernières, nous ne conseillerons qu’une monte de pneus de qualité (il y en a peu dans ces dimensions, mais ça existe, comme le Bridgestone BT45), un raffermissement de suspensions (réglables à l’arrière), et une bonne révision du frein avant. Avec ça, à vous les roulages libres sur circuit avec le sourire.

 

Articles liés :

Fiche technique :

Moteur
Type de moteur: Bicylindre parallèle, 4 Temps
Nombre de soupapes: 8 soupape(s)
Cylindrée: 498 cm³
Alésage course: 74 x 58 mm
Compression: 9.8:1
Allumage: Electronique
Lubrification: Carter humide
Refroidissement: Liquide
Démarreur: Electrique
Puissance: 50 ch à 9000 tr/min
Couple: 45 Nm (4.6 mkg) à 7200 tr/min
La transmission
Transmission finale: Chaine
Boîte de vitesses: Manuelle 6 vitesses
Le cadre et les roues
Cadre: Double berceau tubulaire en acier
Suspensions avant: Fourche hydraulique, déb. 125 mm
Suspensions arrière: 2 amortisseurs, dèb 105 mm
Freins avant: 1 disque Ø 280mm, étriers 2 pistons
Freins arrière: Tambour Ø 160 mm, 1 came
Pneus avant: 110/70 17
Pneus arrière: 130/70 17
Dimensions
Longueur: 2070 mm
Hauteur de selle: 780 mm
Hauteur hors tout: 1070 mm
Empattement: 1430 mm
Angle de chasse: 27°
Poids: 174 kg
Reservoir: 16 litres
Performances
Vitesse maximale: 178 km/h
400 mètres départ-arrété: 14.3 secondes
Rapport Poids/Puissance: 3.48 kg/ch
Rapport Puissance/Litre: 100.402 ch/litre
Consommation extra-urbaine: 5.0 litres au 100

 Remerciements à Aurore, pour le prêt de sa première moto.

 

Une pensée sur “Kawasaki 500 ER5 – Essai Occasion à 1 000 €

Commentaires fermés.

%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies (collecte, partage et utilisation des données) Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer