INTERMOT customized connaît un développement remarquable

INTERMOT 2018, dont le déroulement a été couronné de succès, a pu confirmer le record établi par l’édition précédente avec 217 exposants et transformateurs représentant la scène Harley et New Heritage.

Quelque 220  000 visiteurs professionnels et amateurs de moto d’une centaine de pays se sont informés du 3 au 7 octobre 2018 sur l’offre des 1 041 exposants de 40 pays.

Nettement plus grand et plus international, le segment «  Customizing   », dont c’était la 2e présentation, a largement contribué au succès d’INTERMOT 2018.

Dans le hall 10.1 , 217 exposants et transformateurs allemands et étrangers ont présenté tout ce qui fait le bonheur des amateurs de custom : des préparations époustouflantes, des accessoires et des vêtements de grande qualité, sans oublier les créatifs extraordinaires à qui l’on doit ces produits.

La tendance est à l’individualité, à l’émotionnel et à la joie de vivre. Inscrivant leur offre dans ce sillage, quelques grands constructeurs y disposaient d’une surface de présentation supplémentaire où ils ont montré leurs compétences en matière de customisation.

Il ressort d’un sondage représentatif que 70 % des visiteurs d’INTERMOT se sont également rendus à INTERMOT customized, c’est-à-dire que près de 150  000 visiteurs ont afflué dans le hall 10.1. Toujours selon ce sondage, 77 % des visiteurs étaient très satisfaits de l’offre présentée et des mises en scène adéquates mais aussi du barber shop et du studio de tatouage spécialement aménagés pour l’occasion.

Le championnat du monde AMD des constructeurs de customs (AMD World Championship of Custom Bike Building), qui, tous les deux ans, fait une halte à Cologne, et qui, avec 107 motos inscrites, a établi un nouveau record de participation, a été une fois de plus un événement très mobilisateur. Tous les transformateurs de renom ont soumis leurs spectaculaires préparations à l’appréciation d’un jury international. Le titre de champion du monde, traditionnellement décerné dans la catégorie FreeStyle, a été décroché cette année par le Zillers Garage/Dimitry Golubchikov pour son impressionnante « Insomnia   », une Yamaha SR 400. Dimitry Golubchikov est le premier ressortissant d’Europe de l’Est à obtenir le titre d’Avon World Champion of Custom Bike Building qu’il conservera durant les deux années à venir. Dans la catégorie Freestyle, Golubchikov s’est imposé face à 50 concurrents de 13 pays. Omar Jumiran, qui vient de Malaisie, s’est classé deuxième avec son «  BoneX   » fait main – un AJS 350 inspiré par les modèles de course, style dragster. C’est Károly Orkonyi, originaire de Hongrie, qui monte sur la troisième marche du podium grâce à son «  Speedster King   » futuriste de 1  700 cm³. Les motos les plus remarquables ont elles aussi été récompensées dans les catégories Retro/Modified, Modified Harley-Davidson, Street Performance et Café Racer.

Atmosphère de festival ! Les amateurs de moto ont eu droit à de nombreux spectacles et pu admirer des modèles custom très cools sur la piste où se sont disputées des courses d’accélération. S’agissant des courses d’accélération 1 contre 1 sur 1/8 de mile, la règle était la suivante  : The winner takes it all – les Sultans of Sprint ont attiré de nombreux spectateurs tout comme l’«  INTERMOT International Class   ». Sur la ligne de départ, il y avait entre autres Chris Pfeiffer, Nina Prinz, Mai Lin Senf, Jens vom Brauck, Francesca Gasperi, Caro Fitus et, bien entendu, les Sultans of Sprint, avec, à leur tête, Sébastien Lorentz de «  Lucky Cat   ».

Sur place, à la «  Garage Area   », des professionnels ont montré comment customiser une moto. Un Ducati Scrambler 1100 flambant neuf a été entièrement re-conçu et transformé en cinq jours de salon – y compris le travail de martelage et une nouvelle mise en peinture dans la cabine transparente, spécialement installée à cet effet.

Avec pour slogan «  Schrott wird flott   » (ferraille remise en état), INTERMOT customized a recherché une idée de concept émanant de la communauté des motards, en fonction de laquelle un modèle donné a été transformé à la Garage Area avec des pièces des marques LSL et Highsider. Le gagnant Niklas, qui n’a pas ménagé ses efforts pendant les journées de salon, a appris les trucs et les astuces aux côtés des professionnel de la customisation Danny Schramm, Jochen Lehmann, Ute Jaeckel et ceux de l’équipe LSL. Au final, il était très content de sa (presque) nouvelle Honda CB 450 S.

Sur la scène «  The Stage   », Jörg Litzenburger, connu pour son rôle dans le Glemseck 101, a interviewé des stars de la scène custom – des designers, des motards et des transformateurs – qui lui ont confié quelques anecdotes.

%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies (collecte, partage et utilisation des données) Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer