FFMC : Le mot du Bureau national

FFMC : Le mot du Bureau national

4 juillet 2019 Non Par Mag Motardes

FFMC : « Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire. Citation d’Albert Einstein.

Non, le deux-temps n’a pas disparu, la FFMC en est la preuve. Le premier temps, c’est le présent, avec l’anniversaire de la mise en place de la limitation à 80 km/h sur une bonne partie de notre réseau secondaire à laquelle la FFMC est toujours opposée et pour laquelle les antennes continuent leurs actions. C’est aussi une grosse étape des ZFE (ex-ZAPA, ex-ZCR) avec l’interdiction permanente des véhicules estampillés Crit’Air 4.

Deux mesures qui vont contribuer, avec les difficultés croissantes de stationnement imposées aux deux-roues motorisés (2RM), à augmenter encore les écarts entre les plus défavorisés et les nantis : les premiers qui peinent à joindre les deux bouts ne peuvent pas changer de véhicule « en claquant des doigts », et en l’absence d’alternatives efficaces côté transports en commun, beaucoup ont besoin de rejoindre les centres-villes avec leur véhicule individuel devenu indésirable !

Et là, non seulement ils risquent la verbalisation parce que leur véhicule est trop vieux, mais ils ne peuvent même pas stationner faute d’aménagements autres que ceux des parkings payants, alors même que ceux-ci sont en quantité insuffisante !

Le deuxième temps, c’est l’avenir que nous envisageons tant pour le 2RM que pour le Mouvement motard FFMC. Une quête qui nous oblige à regarder ce qui est proposé comme évolution de nos moteurs thermiques, à commencer par ce que nos gouvernants semblent envisager comme unique solution, la motorisation électrique.

Car ne nous y trompons pas, nous parlons des 2RM électriques parce que c’est la seule alternative proposée aujourd’hui aux moteurs thermiques !

La transition énergétique semble inéluctable à moyen terme, il est indispensable de déterminer comment nous y inscrire, avec nos propositions et nos alternatives, comme nous l’avons fait il y a bientôt 40 ans en matière d’assurance, de permis, de péages autoroutiers. Envisager l’avenir, à la façon de ce qui a fondé la FFMC, ce n’est pas tout refuser en bloc.

C’est surtout être force de proposition, pour que les alternatives et l’avenir soient nôtres !Alors, deux-temps ? Oui. Il faut bien entendu continuer à véhiculer nos positions et propositions d’aujourd’hui, et aussi envisager les propositions de demain. Ensemble.Le Bureau national.

Les structures du Mouvement motard FFMC :

Assurance Mutuelle Des Motards (AMDM)
Editions de la FFMC (Moto Magazine)
Association pour la Formation Des Motards (AFDM)
FFMC LoisirsAdhérer à la FFMC, c’est là !

Le nouveau Bureau National

Le cru 2019 est excellent côté volontariat, avec trois nouveaux candidats élus au Bureau national (photo ci-dessous), et trois candidats aux postes de vérificateurs aux comptes, du jamais vu !

Le bénévolat et le dévouement aux autres a encore de belles heures à écrire à la FFMC !

Le Bureau national, de G à D : Hervé Foulon (FFMC 71, élu 2019), Didier Roca (FFMC91, élu 2019), Céline Aubrun, Fabien Delrot (coordinateur national), Philippe Stoppacher (FFMC 13, élu 2019), Frédy Guilbert, Richard Esposito.

Commission Vol : appel à volontaires !

La Commission Vol poursuit ses travaux, en pleine collaboration entre les trois structures qui la composent : l’AMDM, la FFMC et les Éditions de la FFMC. Les membres de la Commission sont :

Pour l’AMDM : Patrick Jacquot, PDG Laurent Santucci, Expert prévention et innovation technologiqueBenoit Chazel, Responsable SATI (activité transverse indemnisation)

Pour la FFMC : Frédy Guilbert, élu du Bureau national Didier Renoux, chargé de communication Nicolas Auffret, mandataire Commission Vol

Pour Motomag : Yannick Leverd, chef de rubrique tests équipements

Côté FFMC, nous avons besoin de volontaires pour devenir les correspondants de la Commission Vol de leur antenne : merci de contacter Didier au Secrétariat national sur son mail communication@ffmc.asso.fr 

La mission de ces correspondants sera principalement de faire le lien avec les autorités locales afin de mettre en place ou améliorer la lutte contre le vol, entre autres par des dispositifs d’accroche des antivols, et faire les remontées d’informations du terrain concernant les modes opératoires de vol, problématiques locales, connaissance d’un système de protection innovant.

L’objectif final est de mieux protéger les motards du vol via des conseils tant de comportement que d’équipements : c’est une mission hautement stratégique pour le Mouvement motard FFMC »

*Article rédigé par le bureau de la FFMC