FFM : L’équipe de France de Vitesse 2019 dévoilée

FFM : L’équipe de France de Vitesse 2019 dévoilée

17 février 2019 0 Par Lydia Truglio Beaumont

En cette année 2019, Johann Zarco et Fabio Quartararo seront les fers de lance de la vitesse française en Championnat du Monde MotoGP. Toutefois, aucun pilote français ne sera présent en catégorie Moto2 et Moto3.

Face à ce constat, la Fédération Française de Motocyclisme en association avec l’organisateur du Grand Prix de France de Vitesse ont décidé d’agir en mettant en place dès ce premier trimestre une structure dédiée aux espoirs tricolores désignée sous l’appellation « Équipe de France de Vitesse – Filière GP ».

Pour Jacques Bolle, Président de la FFM, et Claude Michy, organisateur du Grand Prix de France au Mans, l’avenir de la discipline au plus haut niveau se prépare dès à présent.

Jacques Bolle« Johann Zarco et Fabio Quartararo portent haut les couleurs de la France en MotoGP, la catégorie reine du sport moto. Mais demain, qui pour reprendre le flambeau ? Nous avons donc décidé d’engager un nouveau projet pour former nos futurs champions. Nous accompagnerons nos meilleurs espoirs vers le Moto3 en mettant en place un programme d’entraînement poussé reposant à la fois sur un accompagnement humain performant et un calendrier sportif complet. La Direction Technique Nationale, à travers Alain Bronec, team-manager de la structure, et Thierry Van Den Bosch, entraîneur, sera là pour épauler les pilotes dans leurs entraînements physiques et leurs roulages, mais aussi lors des compétitions auxquelles ils prendront part. » 

Pour sa première année d’activité, l’Équipe de France de Vitesse a recruté dans ses rangs, Marceau Lapierre et Clément Rougé.

Champion de France Objectif Grand Prix Pré-Moto3 en 2018, le jeune Marceau aura à son calendrier l’European Talent Cup, tremplin vers le Championnat du Monde Junior FIM Moto3, qu’il disputera au guidon d’une Honda NSF 250F aux couleurs de la FFM.  

Un programme similaire pour Clément, lauréat de la catégorie Objectif Grand Prix Pré-Moto3 en 2016, qui s’alignera également sur la Red Bull Rookies Cup. 

En déployant un tel dispositif, l’objectif est clair : avoir un ou plusieurs jeunes français en Moto3 en 2020.