Lydia Truglio Beaumont : Bilan saison 2017 & Projets 2018

Le fabuleux destin de Lydia Truglio Beaumont

… Il était une fois, une petite fille, passionnée de motos, aux rêves immenses… Un jour elle décida de tout plaquer pour vivre de passion. Tout le monde l’a pris pour une folle et personne ne comprenait sa décision. Comment peut-on passer d’un siège en velours à un duvet dans un Trafic ? Mais cette femme, petite fille dans l’âme, qui avait déjà 31 ans ( d’où mon numéro) n’avait d’autres ambitions que d’être elle-même. Et pour ce faire, elle n’avait pas d’autres choix que celui -là. Celui d’écouter sa petite voix intérieure qui lui disait « fonce Lilly, vis tes rêves, ne les rêves pas »…

Aussi, en 2013, j’ai décidé de commencer à écrire mon histoire. Et oui, le destin s’en est mêlé avec l’achat de ma S1000RR et ma première piste gracieusement offerte par le PDG de BMW Motorrad, Marcel Driessen.

Quelques tours plus tard, genou et coude à terre, j’ai eu une vraie révélation. Un sponsor me repère et c’est parti pour la compétition. Ainsi, après seulement deux pistes, je serais engagée en European Bike, qui se dispute en marge du championnat de France FSBK. Débutante, je m’en sortirais plutôt bien jusqu’à ma chute gravissime à Magny-Cours.

En 2014, je décide de persévérer et de disputer un championnat amateur afin de me forger une solide expérience avant d’aller jouer dans la cours des grands. Depuis, vous connaissez plus ou moins tous mon parcours moto. Je dispute des courses amateurs de vitesse et d’endurance en Europe. Parfois, j’ai l’immense chance de disputer des courses en championnat de France, d’Europe ou du Monde avec des Teams ou des partenaires qui croient en moi.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Au final, mon histoire avec la moto est basée sur un coup du destin. Et mon parcours moto s’inscrit au fil des jours et grâce au soutien des sponsors et partenaires. Petit à petit, depuis 4 ans, je bâtis « mon fabuleux destin » et je réalises mes rêves de pilote avec Honda France à mes côtés pour l’Africa Race.

Aujourd’hui encore, j’ai la chance de continuer de vivre de ma passion. Bien évidemment j’espère pouvoir le faire encore longtemps.

Bilan Saison 2017

Un bilan plus que positif malgré une saison écourtée. En vitesse, 6 courses, 6 victoires et 6 pôles avec des temps honorables. en Top Pilote sur 250 pilotes en moyenne), je me qualifierais aux 6 courses et je finirais 5 fois dans le Top10 ! En Tout terrain, je fini 3e ligue ! Après 5 courses, un victoire et 3 podiums. Enfin en course sur route au Moto Tour, un podium également à la 2e place relais.

Retrouvez l’ensemble de mon parcours moto : CV Sportif

Ma raison d’être

Ma passion moto est difficilement inexplicable. « Elle est moi, je suis elle, elle est mon oxygène » comme je dis toujours mais elle n’est pas mon « tout ». A cela s’ajoute mon amour inconditionnel pour les enfants et mon besoin de les aider dès que je peux.

Aussi aujourd’hui, je tiens à remercier toutes les personnes qui se sont mobilisées pour ma cause 2018 et mon désir de soutien envers le Maroc, la Mauritanie et le Sénégal. Ensemble, nous sommes plus forts, et ensemble nous avons réussi à collecter plus de 23 cartons de dons. Un cru exceptionnel cette année ! Alors merci à tous et merci aux Galeries Lafayette de Cap 3000 pour leur don généreux de fournitures scolaires.

Mes rêves de pilote

Du côté de mes rêves de pilote, je vais réaliser l’un des plus fous. A savoir, celui de disputer « l’ancien Dakar« . Autant vous dire, que le défi est de taille ! Pilote de vitesse et d’endurance le reste de l’année, je m’essaie à la terre et au sable. Je ferais donc de mon mieux pour voir le dernier contrôle de passage au Lac Rose à Dakar.

Passionnée mais pas inconsciente, et avec le soutien de Honda Motor Europe et l’ensemble de mes sponsors, j’ai pu disputer l’intégralité du championnat de ligue de Provence TT 2 Heures. Ainsi, j’ai pu « me casser les dents et les os » durant 5 rendez-vous. Et oui, ce n’est pas facile de passer d’un bitume parfait à de la terre, aux cailloux, à la boue, au sable et autres petits obstacles de la forêt. Mais bon, motivée, accompagnée de mon team Rs Team 06 et passionnée, je n’ai rien lâché et j’ai donné le meilleur de moi même au guidon de ma veille CRF250.

Enfin, la vitesse, étant ma discipline de prédilection, je rêve toujours de disputer une endurance de 24 heures, les 8 Heures de Portimao, les 8 Heures de Suzuka, la North West200, etc.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Comments

comments

C'est à vous !

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies (collecte, partage et utilisation des données) Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer