Moto 2015 – Triumph Thruxton 900 : il faut souffrir pour être belle !

Moto 2015

 Triumph Thruxton 900 : il faut souffrir pour être belle !

La Triumph Thruxton 900 est, à première vue, un magnifique Café Racer moderne à faire fondre plus d’une motarde rebelle attachée au look. Toutefois, derrière le cachet incontestable de cette dernière Triumph Thruxton 900, on découvre une moto assez inconfortable et une fiabilité qui laisse à désirer.

Comme le dit le dicton : « Il faut souffrir pour être belle », n’est-ce pas les filles ? Eh bien la Triumph Thruxton 900, le Café Racer conçu à partir de la Bonneville, vous réclamera un minimum de préparation pour un confort amélioré et une meilleure fiabilité.

lydia truglio beaumont + triumph thurxton 900 + 2015 + essai + magmotardes + le magazine de la moto au feminin

Le Café Racer est avant tout une histoire de passion, de rêverie, de « regret » des motos de l’époque, mais surtout une histoire d’amour de la belle mécanique. Du coup, côté confort et performance, on a tendance à être plus souples dans nos jugements.

Pourtant, le Café Racer est à la mode ! Les constructeurs le savent et entremêlent donc la nostalgie à la nouvelle technologie et les performances actuelles.

La Triumph 900 Thruxton d’origine (non modifiée) nous avait laissés perplexes car elle a des plus et des moins. Par conséquent, il était assez difficile de vous donner notre avis. La moto est basse, accessible aux motardes de très petite taille, inconfortable (comme à l’époque) et maniable, un look irrésistible d’un Café Racer mais le son du pot en accord avec le type de moto et des bracelets d’origine qui donnent des fourmis dans les mains rapidement et qui vont vous faire des avant-bras d’homme viril !

Par contre à l’essai de la Triumph 900 Thruxton préparée, par un motard passionné et connaisseur, notre avis a totalement évolué les filles, et il a confirmé un point que nous avions déjà souligné : son look est magnifique, mais ce Café Racer demande un minimum de préparation pour un maximum de confort et de sport. Certes, en 2015, on aime l’univers Cafe Racer, on adhère à toute la philosophie, mais on souhaite évincer le confort plus que précaire et le mal de poignets qui déboule rapidement.

Essai de la Triumph Thruxton améliorée et préparée

Quand on aime, on ne compte pas ! Le coup de foudre a frappé et ce passionné a su rendre une moto fade en un Café Racer splendide, performant, confortable et efficace en conduite sportive.Les modifications détaillées et citées ci-dessous ont tout changé au comportement sur route de la Triumph Thruxton. Changement du guidon, de l’amortisseur, réglage de la cartographie, changement des jantes… lui ont apporté un bel agrément de conduite et de confort. Fini les bras en vrac et le manque de sonorité !

Comportement sur route

Avec le changement de jante à l’arrière, la nouvelle suspension et la mise en place du guidon Ace, la belle devient efficace et sécurisante. C’est parti pour une arsouille en virolos sans plus aucune appréhension liée au comportement de la Thurxton ou des frottements sur le bitume.

Légère, basse et maniable, elle offre un confort de conduite immédiat et une prise en main facile. La partie cycle est saine et ne vous surprendra pas ou très peu, même sur des routes bossellées ou très abîmées, à l’inverse d’autres Café Racers bien plus brutaux.

Côté freinage, on le trouve efficace et en accord avec la belle. Sa simplicité de l’époque, avec un simple disque flottant et étrier Nissin 2 pistons, assure un très bon feeling au freinage.

En conclusion, la Triumph Thruxton 900 préparée devient très agile, facile et agréable à piloter. On se laisse vite emporter par son look et ce qu’elle dégage. On enchaîne les virolos et les kilomètres avec beaucoup de nostalgie et un plaisir certain. Saine et efficace, tant en ville qu’en rase campagne, on a tendance à en redemander du coup !

Confort

Côté confort, la selle est correcte, mais les bracelets sont assez cassants sur du long terme. Pour plus de sport, et confort, mieux vaut changer les suspensions et le guidon au minimum.

Triumph Thruxton 900

Autonomie

Le réservoir fait 16 litres avec un autonomie de 250 km voire plus… La réserve s’allume à 200 km et il reste 4 litres d’essence.
Conso moyenne : 5,5 litres aux 100km

Prix

Côté prix, finalement, si on la prépare à son image et pour son confort personnel, elle revient au prix de la CB1100 BadSeeds Limited.

Préparation de la Thruxton 900

Esthétique :

  • Guidon Ace Bar
  • Suppression du garde-boue arrière et nouveau passage de roue
  • Mini clignotants aluminium à l’avant et à l’arrière où ils ont été reculés vers les amortisseurs
  • Bouchon d’essence « Monza »
  • Indicateur de température d’huile à la place du bouchon d’huile sur le carter moteur
  • Sabot moteur de protection « noir »
  • Feu arrière mini « Lucas »
DSC_0011 copie 

Performance :

  • Modification de la boîte à air avec filtre hi flow
  • Suppression de l’AIS (recyclage des gaz d’échappement)
  • Pots sport Triumph (même look que ceux d’origine)
  • Couronne de 45 dents (+2 dents que l’origine)
  • Modification de la cartographie en conséquent
DSC_0007 copie
 

Partie cycle :

  • Amortisseur Ohlins S36PL
  • Kit complet de fourche « Andreani » (cartouche, ressort….)
  • Jante arrière Excel 17″ en 4,5 pouces (3,5 d’origine)
  • Pneu « Avon Storm ST » en 160 à l’arrière et 110 à l’avant
  • Amortisseur de direction « British Legends »
Triumph Thruxton 900

Comments

comments

Une pensée sur “Moto 2015 – Triumph Thruxton 900 : il faut souffrir pour être belle !

C'est à vous !

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies (collecte, partage et utilisation des données) Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer