Essai de la nouvelle KTM Adventure 1050 2016 : L’Adventure c’est l’aventure !

YAMMAI016-BAN728x90_Tricity

La nouvelle KTM Adventure 1050 c’est l’aventure assurée !  Elle inspire au voyage !

Bien que la grande nouveauté orange KTM de cette nouvelle saison 2016 soit évidemment l’Adventure 1290 et les roadsters KTM 690 DUKE et 690 DUKE R, le magazine a souhaité en savoir plus sur cette demi portion, la KTM Adventure 1050, cette nouvelle venue sur le marché des Trails.

KTM 1090 Adventure 2016 + essai + avis + test + lydia truglio beaumont + avis feminin

Imparfaite d’entrée de jeu sur le papier, avec ses 1 000 euros d’écart entre la 1190 et la 1050, sa perte  de 55 chevaux  mais une même base moteur, de l’équipement en moins et le tout pour le même poids de 217 kilogrammes tous pleins faits, la nouvelle 1050 fut un peu disons boudé. Et comme nous n’aimons pas trop laissé, à l’écart, des motos et bien je suis partie tailler la route au guidon de cette surprenante aventurière.

Vous allez voir que bien qu’elle s’adresse principalement au permis A2, elle s’avère être une parfaite complice de voyage. Facile, maniable et souple, elle donne rapidement du plaisir à son guidon. On s’y sent trop bien dessus et elle offre réellement une adaptabilité exceptionnelle des commandes et de la position de conduite,  à toutes les morphologies, à tous les styles de conduite et à toutes les situations.

Tout comme lors de notre essai de la nouvelle 690 Duke, c’est sur les routes sinueuses du Var que j’ai décidé d’aller tester cette entrée de gamme de l‘autrichien.

L’Adventure c’est l’aventure ! 

Cette aventurière à la bouille sympathique, dévoile déjà un peu de son charisme à travers ses lignes butes et travaillées à la fois. LE coloris typique de KTM, cet orange pétant et ce noir mat sombre accentue les détails esthétiques du mini jouet. Bien que dénudée face à ses grandes sœurs, elle affiche donc tout de même un look valorisant.

La première bonne surprise fut d’entrée de jeu la hauteur de selle et la finesse du réservoir. Comme je vous le disais plus haut, on se sent immédiatement bien sur ce Trail. On a la sensation, que la position fut étudiée à notre morphologie. De plus, la selle est tellement confortable que s’en est limite indécente. On a plus envie de descendre du bébé, du coup on enchaîne les bornes sans aucun souci. Il aura vraiment fallu que le réservoir d’essence affiche sa jolie alerte orange sur le compteur pour m’obliger à quitter cette selle !

Ensuite, dès les premiers kilomètres sur des terres inconnues et bien terreuses, je fus agréablement surprise de la facilité et de l’agilité de la 1090 Adventure. Maniable, souple, elle se montre vraiment accessible à tous types de pilotes en quête de voyages ou de délires off road sur des sentiers roulants.

Son large guidon, et le réglage des repose-pieds ou du cintre, contribuent certainement à cette notion d’aisance et de facilité de maniabilité. Quelque part, il rassure et donne une sensation de maîtrise immédiate.

Après plusieurs kilomètres sur un chemin forestier, je me suis surprise à m’amuser dans les bas côtés de la forêt carrément. Petits sauts, passage de marche de pierres, virage dans les racines apparentes, petites glisses, bref, je me suis prise au jeu de cette 1090 Adventure. Et j’ai grandement apprécié sa suspension.

Surprise, je dois avouer que c’est exactement à ce moment là, que j’ai compris que cette moto était un excellent compromis. Elle n’est ni « too much » ni « not enough ». Elle est juste et simple. Elle donne des sensations mais pas trop, elle donne des alertes de glisse mais pas trop, bref elle donne une bonne dose de plaisir équilibré. Alors oui ce n’est pas un monstre évidemment et son moteur ne risque pas de vous surprendre, bien qu’il soit vraiment très joueur, face à ses sœurs 1190 et 1290 Adventure mais elle a bien sa place sur le marché des petits trails.

KTM 1090 Adventure 2016 + essai + avis + test + lydia truglio beaumont + avis feminin

Lors de notre essai de la  Suzuki DL 1000 V-Strom en 2015, on avait littéralement fondue pour cette meule. Et depuis, force était de constater, que nous n’avions pas retrouvé ce compromis juste en comparant sur la base de prix uniquement. Aujourd’hui, il est clair que la Katoche 1090 n’a pas à rougir face à ses concurrentes comme Triumph Tiger 1050 Sport (12 590€). Elle aussi a tout d’une grande !

Après tout comme ces consoeurs, elle s’en sort parfaitement en zone urbaine, sur les routes nationales et sur l’autoroute. Comme elle très maniable, et qu’elle braque bien, les évitements, les doublements, les passage en inter files, les rond points, les stop, ne vous poseront aucun souci. On pu aussi apprécier les Ride By Wire dans cette zone urbaine justement.

Les manœuvres à l’arrêt restent gérables malgré son poids de 212 kgs à vide. Personnellement, avec mes 1m68 tassé à 1m67 depuis peu, j’ai du descendre de la moto pour la manœuvrer en pente et en descente. Avec ses 850mm de hauteur de selle, et malgré son « bidou svelte », je n’étais pas à l’aise dans certaines manœuvres à l’arrêt uniquement.

Sur autoroute et sur des routes nationales, dès lors que l’on veut un peu ouvrir les gaz en grand, là on sent bien, que la cible est le permis A2 ou pour des motardes en quête de zen attitude dans ce cas de figure. La bulle affiche ses limites de protections, les relances restent assez efficaces mais le twin autrichien ne tracte pas vraiment et vibre désagréablement. Par contre, l’embrayage est bluffant avec son système anti-dribble, il ne m’a jamais mise à mal ou fait défaut. Le freinage est puissant et progressif, à l’avant comme à l’arrière. Par contre, l’ABS est, à mon goût, trop sensible. Il se déclenche à toutes les bandes blanches, ce sentiment de glisse et désagréable et mets un doute dans l’esprit pour rien. Mais cela, n’est pas typique de l’autrichien, beaucoup de meules donnent désormais «  ces faux signaux d’alerte rouge » pour rien. Heureusement que l’assistance peut se déconnecter facilement grâce à la commande du commodo gauche.

Quoi qu’il en soit le bilan est plus que positif pour cette nouvelle Ktm 1050 Adventure. On ne s’est vraiment pas ennuyé à son guidon malgré « son statut dévalorisant d’entrée de gamme » car elle est loin de cette étiquette qui lui colle à la peau. Elle est vraiment saine, joueuse et facile à piloter.

Nous, elle nous a donné envie de voyager, de partir tailler la route, de prendre le large et d’enchaîner les paysages sans se poser la moindre question. C’est une excellente surprise !

Options et équipements

  • Bulle Touring
  • Sellerie ergonomique pilote
  • Sellerie ergonomique chauffante passager
  • Sellerie ergonomique chauffante pilote
  • Sellerie ergonomique chauffante passager
  • Poignées chauffantes
  • Sacoche réservoir
  • Valise Touring gauche 42 L
  • Valise Touring droite 31 L
  • Top case Touring 42 LKTM 690 Adventure 2016

Fiche technique – Données constructeurs

Moteur Modèle 2015
Type Bicylindre Otto en V à 75° longitudinal, 4 temps, refroidissement liquide, distribution par double arbre à cames en tête, quatre soupapes par cylindre.
Cylindrée 1.050 cm3 (103 x 63 mm)
Puissance 95 cv à 6.200 tours/minute
Couple 107 Nm à 5.750 tours/minute
Allumage À DC-CDI sans rupteur, avance numérique
Lubrification Lubrification par circulation sous pression avec 3 pompes Eaton
Alimentation PASC embrayage anti dribble, à commande hydraulique
Transmission
Embrayage Multi disques en bain d’huile avec commande hydraulique
Boîte de vitesses 6 rapports
Chaîne secondaire Par chaîne. Rapport de transmission: 16/44
Partie cycle
Cadre Cadre treillis en tube d’acier au chrome molybdène, époxy
Longueur NC
Largeur NC
Empattement 1.560 mm
Garde au sol 220 mm
Hauteur de selle 850 mm
Poids à sec 212 kg
Suspension avant Fourche télescopique inversée WP. Débattement 185 mm.
Suspension arrière Mono amortisseur WP. Débattement 190 mm
Angle de chasse 64°
Chasse à la roue NC
Frein avant Deux disques de 320 mm. Etriers Brembo quatre pistons à fixation radiale
Frein arrière Disque de 267 mm. Etrier Brembo fixe à deux pistons
Roues Jantes à bâtons
Pneu avant 110/80 R19
Pneu arrière 150/70 R17
Contenances
Réservoir 23 litres
Coloris Orange/noir
Prix 12.900 euros

 

Comments

comments

C'est à vous !

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies (collecte, partage et utilisation des données) Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer