Honda CB1000R : le gant de velours

Honda CB1000R

Le gant de velours

On se demande souvent, quand on a affaire à un modèle de moto, ce que le constructeur a voulu faire passer comme message. Pour le modèle qui a précédé cette Honda CB1000R, à savoir la Honda 900 Hornet, le message a hélas dépassé les ambitions de Honda, puisque cette moto a traîné une mauvaise (et non méritée) réputation de moto dangereuse. Ainsi, quand Honda a sorti cette CB1000R, en 2008, l’erreur n’était pas envisageable, il fallait que tout soit parfait dessus. Et plus on la détaille, plus on ressent cette recherche et ce travail de la moto à laquelle on ne pourra rien reprocher.

 

honda cb1000r magmotardes 1

 
Déjà, question présentation, c’est la coupure totale avec la Hornet 900. Look très travaillé, phare inédit avec une partie inférieure en halo, ligne très ramassée, cul court et relevé sauce sport, monobras oscillant arrière arborant une jante en spirale à 4 branches au design surprenant… C’est ainsi, on imagine parfaitement le bureau d’études travailler des heures carrées, à grand renfort d’études marketing sur ce qui plaît, etc. pour sortir cette Honda CB1000R.
Idem quand on l’enfourche, la position se résume à un mot : naturelle. Rétroviseurs lisibles, guidon à peine en avant, selle un peu ferme, réservoir plutôt échancré (rien à voir avec sa concurrente directe, la Yamaha FZ1 qui écarte excessivement les cuisses) qui aide les moins grand(e)s, et tableau de bord futuriste qui prend une belle couleur bleu violet la nuit.
honda cb1000r magmotardes 2
La mise en route laisse échapper un feulement discret de l’imposant silencieux d’échappement. Chaque coup de gaz laisse échapper un jappement peu agressif, quoique vif. Et les premiers tours de roues sont impressionnants de facilité. La moto est intuitive immédiatement, et aussi facile qu’une Hornet 600. Embrayage doux, boîte douce, direction légère, freins de velours. Elle fait tout pour rassurer.
Comparée à son aînée, la Hornet 900, on fait plus corps avec la moto, et par rapport à la Yamaha FZ1, on subit moins le poids et les à-coups de l’injection à la remise des gaz.
Une vraie Honda, au bout de 5 minutes, on pense la connaître par cœur, évidemment ce n’est pas le cas, car cette belle moto a plus d’un tour dans son sac, et ses qualités dynamiques sont réelles.
Le moteur reprend la base de la Honda CBR 1000 RR Fireblade de 2007 (alors que le moteur de la Hornet 900 était issu de la CBR Fireblade 919 de 1998). Bien sûr il ne développe pas la même puissance (178 chevaux dans la sportive en libre), car celle-ci est réduite à 125 ch en optimisant le couple à bas et mi-régime. Et bien sûr 106 ch pour nous autres Français.
A la conduite, ce moteur étonne par son remplissage à bas régime pour un 4 cylindre issu d’une sportive. D’habitude, ce genre de mécanique est très typé On-Off, avec un moteur souple qui explose à 7000 tr/min. Comme pour la FZ1 par exemple.
Mais pas de ça ici. C’est d’ailleurs ce qui étonne le plus, qu’on roule en 3ème, 4ème, 5ème, la réponse à la poignée de gaz est presque tout le temps la même… Une poussée constante.
Ceci a un avantage et un inconvénient :
• Avantage : efficacité maxi ! Ca envoie proprement et bien comme il faut tout le temps.
• Inconvénient : c’est linéaire et en termes de sensation, ça manque un peu de piquant.
Question débridage, la version 106 ch ne marque le pas que très haut dans les tours, à mi-régime ça se vaut avec la version libre. Le débridage (illégal on rappelle) est très cher sur cette moto, puisqu’il faut changer le boîtier CDI, pour presque 1 000 €. Avis perso, la différence ne vaut pas le coût.
Pour ceux qui veulent vraiment plus de puissance, ils peuvent acheter des pipes d’admission européennes (100 €) qui augmentent sensiblement le punch après 7000 tr/min, mais au détriment du couple à bas régime.
Chacun sa paroisse en la matière. Mais pour une fois qu’un bridage est bien fichu, et que la moto gagne peu à être modifiée, autant le signaler.
De toute façon, en termes de caractère, ça ne sera jamais un bicylindre (type Aprilia Tuono ou KTM Superduke) ni une MV Agusta. Ce n’est pas la même clientèle simplement.
honda cb1000r magmotardes 3
La partie cycle est très saine et vive, beaucoup plus que la Hornet 900, et en termes de maniabilité, on se situe entre une KTM 990 Superduke hyper tranchante et une Yamaha 1000 FZ1 très stable mais un peu camion dans les tous petits virages.
C’est le côté intuitif de la Honda qui séduit, et la garde au sol excellente permet de remettre une louche d’angle sans risquer de jeter l’ancre sur le bitume. De belles sessions sur piste s’ouvrent à vous. Freinage sans commentaire, et cerise sur le gâteau, l’ABS CBS (freinage combiné) est disponible…
Pour les voyageurs, on peut regretter la selle dure mais c’est tout, et le réservoir de 17 litres permet des belles étapes de 250 km sans passer à la pompe.
Niveau tarif, excellent rapport qualité/prix, il faut compter à partir de 5 000 € pour un des premiers millésimes, et 10 000 € (10 600 avec l’ABS) en neuf.
A noter un lifting début 2011 comprenant :
  • nouveau guidon en aluminium couleur or,
  • nouveau feu de position à diodes (7 diodes au lieu de 5)
  • jantes dorées
Mais quelle que soit l’année, si votre choix est fait pour la CB1000R, il n’y aura pas de mauvaise surprise…

Articles liés :

La communauté CB 1000 R sur le net :

Fiche technique

Moteur :

  • Type : 4-cylindres en ligne, 4-temps, refroidissement liquide
  • Cylindrée : 999,8 cc
  • Distribution : 4 soupapes par cylindre, double arbre à cames en tête
  • Alimentation : Injection électronique
  • Puissance maxi : 125 ch à 10 000 tr/min (version libre) / 106 ch France
  • Couple maxi : 9,9 Nm à 7 750 tr/min

Partie cycle :

  • Cadre : Mono-backbone en aluminium
  • Suspension Av : Fourche inversée 43 mm réglable en précharge, compression et détente
  • Suspension Ar : Monoamortisseur à gaz Unit Pro-Link réglable en précharge (10 pos.) et détente (vis sans fin)
  • Débattement Av : 120 mm
  • Débattement Ar : 128 mm
  • Frein Av : Double disque flottant, 310 x 4,5mm, avec étriers radiaux 4 pistons (3 pistons abs-cbs)
  • Frein Ar : Simple disque, 256 x 5 mm, étrier double piston
  • Pneu Av : 120/70-ZR17M/C (58W)
  • Pneu Ar : 180/55-ZR17M/C (73W)

Dimension, poids, capacité :

  • Empattement : 1 490 mm
  • Rayon de braquage : 2,8 m
  • Angle de chasse : 25°
  • Hauteur de selle : 825 mm
  • Poids tous pleins faits : 217 kg (av : 106 kg / ar : 111 kg) – 222 kg (av : 108 kg / ar : 114 kg) avec abs-cbs
  • Réservoir essence : 17 litres (y compris réserve 4 litres)

crédit photos Honda

Une pensée sur “Honda CB1000R : le gant de velours

Commentaires fermés.

%d blogueurs aiment cette page :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies (collecte, partage et utilisation des données) Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer