Dossier Enfant passager moto

Dossier Enfant passager moto

harnais enfant moto grip-moto_magmotardes

Nous avons récemment fait un dossier sur les casques moto pour enfants, et allons plus loin aujourd’hui avec ce dossier enfant passager à moto.

Le transport d’un enfant à moto est une réalité, et Magmotardes souhaite apporter un éclairage factuel sur cette pratique, mais ne la jugera en aucun cas. Chacun en connaît le danger, donc nous ne vous dirons pas si c’est bien ou mal de le faire, mais uniquement le cadre réglementaire et un tour d’horizon de ce qui existe pour transporter nos chères têtes blondes.

 

Une législation très permissive

 

Depuis 2001, c’est l’article R431-11 du Code de la Route qui régit le transport à moto. Voilà ce qu’il dit :

« Sur les véhicules à deux roues sauf les cycles dits tandems, le siège du passager doit être muni soit d’une courroie d’attache, soit d’au moins une poignée et de deux repose-pied.

Sur tous les véhicules à deux roues, pour les enfants âgés de moins de cinq ans, l’utilisation d’un siège conçu à cet effet et muni d’un système de retenue est obligatoire.

Le conducteur doit s’assurer que les pieds des enfants ne peuvent être entraînés entre les parties fixes et les parties mobiles du véhicule.

Le fait, pour tout conducteur, de contrevenir aux dispositions du présent article est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la deuxième classe. »

 

Voilà ce que dit la Loi, soit pour résumer :

  •  enfant de moins de 5 ans = utilisation obligatoire d’un siège accroché à la moto,
  •  si l’enfant n’a pas les pieds en contact avec une partie fixe (repose pied) = utilisation obligatoire d’un siège accroché à la moto (pour éviter le risque d’un contact avec les parties mobiles de la moto, vous même ça ne vous viendrait pas à l’idée de conduire les jambes le long des roues et de la chaine),
  •  si l’enfant a les pieds en contact avec les repose pieds = idem adulte.

C’est vraiment très laxiste et cela oblige chacun(e) à utiliser son propre discernement, mais déjà, sachez-le, il est interdit de mettre son enfant devant soi, que ça soit debout derrière le guidon (scooter) ou assis sur le réservoir (moto).

 

Les sièges moto enfant

 

Un siège enfant pour mot, ça ressemble à ça :

siege-moto enfant givi magmotardes

Et contrairement à une idée largement répandue : il n’y a pas forcément de ceinture de sécurité ! C’est même plutôt l’inverse.

Oui il a existé des sièges moto enfant avec ceintures, mais ils sont aujourd’hui quasi inexistants, pour une raison simple : d’après les équipementiers eux-mêmes, le fait que l’enfant reste solidaire de la moto en cas d’accident est un facteur aggravant de blessures. Dans ce cas, ce sont souvent les repose pieds qui servent de « dispositif de retenue » pour coller à la loi, comme avec le modèle GIVI S650, qui est équipé d’étriers couvrants réglables en hauteur pour les pieds (voir photo ci-dessus).

Pour le reste, le système d’attache de ces sièges moto est assez similaire d’un modèle à l’autre, il s’agit de sangles qui viennent s’accrocher sous la selle ou sur les flanc afin que le siège ne puisse pas se détacher de la moto.

 

Trois points importants dans le choix du siège :

  •  l’assiette une fois accroché : certaines motos ont des selles exagérément penchées vers l’avant , bien vérifier ce point, car l’enfant n’aura pas de point d’appui pour éviter de basculer désagréablement en avant en permanence,

siege-transport moto enfant 2 magmotardes

  •  la forme du siège vs la forme de la selle : il faut que le siège soit bien ajusté, donc vous imaginez bien qu’entre une selle de gros scooter bien large et épaisse et une selle de sportive étroite le siège ne se positionne pas de la même façon,
  •  la présence de barres de maintien : en effet, une fois assis, l’enfant n’aura pas les mêmes points d’appuis que vous, il est important qu’il puisse se tenir à quelque chose pour compenser les accélérations/freinages (même faibles) sinon il sera secoué dans tous les sens.

 

Les alternatives

 

Ce dernier point, le fait que l’enfant puisse (doive) se tenir pour rendre le trajet confortable pour lui, nous fait nous pencher sur les alternatives au siège moto enfant.

 

Le double harnais

harnais enfant moto grip-moto_magmotardes 2C’est la solution américaine (voir photo de Une du dossier), et sans doute assez discutable. C’est la société Moto-Grip qui la commercialise, et il s’agit d’un harnais pour le pilote + un harnais pour l’enfant, les deux se reliant ensemble. Le système complet, assez onéreux (Moto-Grip : 179 $ + Moto-Grip Junior 79$ = 260 $ avant frais de port), fait penser à un dispositif de saut en parachute en tandem tant il est solidement arrimé.

Mais un point de fond subsiste, en cas de chute, l’enfant passager reste collé derrière la (le) pilote, ce qui n’est pas toujours le scénario le plus sécurisant (cas de la glissade sur le dos).

 

La ceinture tapis de selle Veector

veector-spyder-belt-transport moto enfant magmotardes

Système bien différent, la marque française Veector propose deux ceintures : la PAN-BELT et la plus sophistiquée SPYDER BELT.  L’inventeur est Jean-Raymond Ballast qui voulait simplement un moyen sécurisant et simple d’emmener son petit fils en scooter qui l’a inventée.

Exclusivité de la marque, elle est composée d’un tapis de selle qui reste sous la(le) pilote, et une ceinture solide qui tient l’enfant derrière. Ainsi, pas de risque de le perdre sur une bosse ou une accélération.

La PAN Belt prend la taille de l’enfant, tandis que la Spyder Belt prend tout le buste. Voici une vidéo de démonstration.

Les ceintures Veector, abordables (de 45 à 60€ selon le modèle), évidemment ne demandent pas de fixation puisque rien n’est attaché à la moto, et elles peuvent se ranger sous la selle de la moto.

Seul limite du concept : l’enfant est maintenu sur la selle (à condition que la pilote ne se lève pas !) mais il doit se tenir aux poignées passager de la moto/scooter, ce qui n’est pas toujours évident.

Et si l’enfant n’a pas les pieds en contact solide avec les repose pieds, là encore des étriers sont disponibles (19€).

veector-étriers transport moto enfant magmotardes

 

Les ceintures poignées

ceinture-passager gripnride poignées-moto_magmotardes

Cet équipement est un complément intelligent au dispositif ci-dessus, mais sert aussi sur certaines motos dépourvues de dispositif de maintien. Il en existe plusieurs sortes.

De la plus simple (la LugPil, deux sangles réglables) à la plus costaud, comme ce modèle dorsal Grip N Ride, dont voici d’ailleurs une vidéo de démonstration. L’avantage de ce modèle étant de pouvoir être porté de manière ventrale pour un passager plus grand, ou dorsale.

A noter que les ceintures poignées sont les dispositifs les plus abordables (de l’ordre de 25 – 30€ selon les modèles).

————————-

 

En conclusion, le transport des enfants à moto ou en scooter ne doit pas être un tabou, car à force de ne pas aborder le sujet, on voit tout et surtout n’importe quoi sur nos routes et dans nos villes notamment dans ces périodes de rentrée scolaire.

De manière générale, le plus tard le mieux, car un corps d’enfant est encore en cours de formation et est fragile, et n’hésitez pas à mixer les dispositifs. Ainsi un ensemble Veector (tapis de selle + harnais passager) allié à une ceinture dorsale type GripNride permet si l’enfant reste concentré d’optimiser la sécurité.

Pensez avant tout à la sécurité des petits et suivez les règles de base suivantes :

  •  du bon sens !
  •  ne forcez pas un enfant à monter derrière vous (ni un parent à prendre son enfant avec vous),
  •  équipez bien l’enfant (voir notre dossier casque pour une partie),
  •  n’oubliez jamais qu’un enfant ça s’assoupit et s’endort en quelques instants, que sa tête a un poids conséquent par rapport à ses cervicales, et qu’il n’a pas les mêmes réflexes motards que vous et que son attention n’est pas attirée par la même chose que vous !

 

Liens utiles :

 

 

crédit photos équipementiers

 

Comments

comments