Décès : Quelle année noire pour le monde de la moto

Décès : Quelle année noire pour le monde de la moto

RIP les « amis » et bon voyage

Quelle année noire pour le monde de la moto… C’est horrible, que ce soit sur circuit, en compétition (Anthony Delhalle), sur route (MIG), en Road Racing (William Dunlop) ou en Off Road (Kif Paly), les décès n’arrêtent pas cette saison…

Autant le dire clairement, la saison 2018 est une horreur ! On en a marre de lire le décès de pilotes motos connus et non connus aussi.

Vivement que 2019 montre le bout de son nez et qu’Honda, Yamaha, Suzuki et Kawasaki, la bande des quatre de la moto, qui détiennent 70 % de ce marché, continuent de nous faire rêver tout comme BMW, KTM et Triumph notamment.

Du côté des décès de particuliers, cela nous renvoi malheureusement vers l’année 1972, qui fut une terrible année noire de la sécurité routière avec un nombre inimaginable de décès.

Depuis la sécurité routière nous diffuse d’ailleurs régulièrement des communiqués pour bousculer notre perception de la conduite.