La Compétition Moto – Introduction

La Compétition Moto – Introduction

10 janvier 2013 Non Par Nathalie Betelli

La Compétition Moto / Introduction – J’y pense oui mais par où je commence ?

Voilà plusieurs mois que vous roulez entre copains et copines sur circuit. Vous commencez vraiment à vous sentir à l’aise sur votre moto. Vous vous dites que les roulages c’est bien, mais cela ne vous suffit plus, vous vous sentez prête ou prêt à franchir le pas, vous voulez essayer le grand frisson, sentir les poils se dresser sous votre combine, … la « compétition moto »… voilà le mot est lâché !!!

La compétition, oui, mais plusieurs questions arrivent aussitôt, laquelle ?, ai-je bien le niveau ?, combien ça coûte ?,…

Première idée

piste nanas kenny forayLa compétition moto ne doit pas vous faire peur, elle vous aidera à progresser et vous obligera même à vous surpasser, mais attention à ne pas rouler au dessus de vos pompes !

Si vous avez des doutes avant de commencer cette aventure, faites un ou deux stages de pilotage, histoire de revoir les bases et de vous corriger rapidement sur des choses toutes simples mais qui vous bloquent.

N’écoutez pas tout le monde : « tu devrais rouler dans telle ou telle catégorie » ou « tu devrais faire ceci ou cela », les conseilleurs ne sont pas les payeurs.

Avant toute chose, ne vous prenez pas la tête, votre moteur principal devra être le plaisir. Bien sur, je ne mets pas de côté la performance sportive, le résultat qui pour certains sera le Saint Graal, mais nous parlons ici de débuter la compétition.

Sécurité

Pour rouler en compétition vous ne pourrez pas le faire avec un blouson et un pantalon en cuir comme sur les roulages !

Vous devrez donc investir en premier lieu. Les achats indispensables vont être :

– Une combinaison d’une seule pièce. Un bon moyen de gamme à partir de 400€ fera très bien l’affaire. Attention si vous acheter une combine d’occasion, et qu’il y a eu des réparations, veillez bien à ce que ce ne soit pas fait à la va vite et qu’à la moindre chute vous ne vous retrouviez pas une manche en moins sur la piste.

– Une vraie dorsale, (pas un truc en mousse)

– Une paire de bottes de type racing (car plus de protections et plus rigides que des bottes touring).

– Une bonne paire de gants Racing, évitez les gants gadgets, look Mad Max avec des clous ou du métal partout. Si vous tombez, suivie d’une belle glissade sur les mains, le métal va chauffer et ça va vous bruler, car ces gants sont rarement doublés !

– Sans oublier l’essentiel, Le Casque. Venez avec un casque récent, car certaines compétitions peuvent vous refuser un casque de plus de 5 ans, homologué pour la piste (pas de jets ou de modulables), et de préférence avec une attache Double D, le serrage tient beaucoup mieux

Budget

Il est très difficile dès sa première saison de trouver des sponsors, aucune référence de niveau et aucun résultat, on va avoir quelques mécènes qui vont être charitables à la championne ou au champion qui sommeille en vous, mais pas beaucoup plus.
Faites attention aux propositions de Team qui vous promettent monts et merveilles, ils désirent vous intégrer dans leur équipe mais ils ne parlent jamais vraiment de sommes précises.
Vous risquez de vous retrouver à payer la saison d’un autre pilote. Restez libre de vos actes et faites vous-même un petit contrat, s’ils n’en ont pas, qui stipule les grandes lignes des aspects financiers et accords divers.

Vous verrez, pendant cette période vos meilleurs amis seront vos parents, vos proches, votre banquier, votre concessionnaire et bien sur le copain bricoleur.
Beaucoup se lancent en compétition sans vraiment calculer le budget sur une saison, ils font des préparations de dingue avec le top du matos et malheureusement ne peuvent pas faire toutes les courses faute de moyens. Lorsque l’on débute en compétition, il n’est pas nécessaire de faire une machine de fou.
Préparation Moto : Les modifications de Bases essentielles

– Un Poly.

– Une paire de pneus Racing (ex : Super Corsa, Contirace Attack,  Power Race,…)

– Des protections carbones racing (pas tuning qui ne protègent rien du tout),

– Des durites de type aviation,

– Des commandes reculées,

– Envie d’un peu de luxe : alors si vous avez des sous en trop, une paire de roues d’avance (ça vous évitera de monter, démonter, les pneus pluies, si votre championnat les autorise !!), vous verrez que cela peut suffire.

– Prévoyez aussi quelques pièces d’avance, comme des demi-guidons, des commandes de freins, d’embrayage et des reposes pieds, d’occasion sur le web ou même en adaptable neuf, vous devriez trouver tout ça pour un budget raisonnable.

Mon conseil

Ne partez pas dans des dépenses des types amortisseurs ou préparation de fourche, les motos modernes sont suffisamment performantes d’origine, pour commencer à appréhender la subtilité des premiers réglages.
Vous pourrez bien plus tard, vos amortisseurs d’origines suffiront pour débuter. Pour autant, si vous tombez sur une occasion toute équipée, ne la refusez pas !

Il faut aussi penser au transport de la moto. La remorque ou la vieille camionnette du copain suffisait pour faire un roulage de temps à autre, mais traverser la France et rouler avec un week-end sur trois, est-ce bien raisonnable ?

Niveau de pilotage

image piste drole nana

Restez humble avec votre niveau, ne vous embarquez pas dans un championnat relevé sous prétexte que vous avez le budget, l’argent et la préparation de la machine ne fait pas tout.

Ne cherchez pas à griller les étapes laissez vous le temps d’acquérir de l’expérience, elle sera une solide alliée en cas de coup de panique ou tout simplement pour progresser.

Vous n’êtes pas obligées de faire un championnat complet, deux ou trois courses vous permettront de savoir si c’est votre truc et si vous avez trouvé votre championnat pour commencer.

Les organisations qui mettent en place des courses pour débutants ne manquent pas O3Z, WERC, FFM avec le Promo Découverte,…, l’avantage de la plupart de ces formules, c’est qu’il y a deux finales.

Chacune et chacun prend sa place dans sa finale, en fonction du chrono réalisé lors de qualifications. Cela vous donne donc la quasi-certitude de rouler et de le faire avec des pilotes qui sont dans vos temps.

Quoi dire d’autre si ce n’est, faites vous plaisir, ne cherchez pas à prouver je ne sais pas quoi à je ne sais pas qui. Roulez pour vous et pas pour les autres !