CAGIVA, la marque italienne malchanceuse

CAGIVA, la marque italienne malchanceuse

9 février 2013 Non Par Chris

CAGIVA est une marque mal connue en France, et pourtant elle a un poids réel dans l’histoire de la moto moderne et vous allez comprendre pourquoi.

Giovanni Castiglioni (déjà en voyant ce nom vous devez tilter) crée Cagiva en 1950 : Castiglioni Giovanni Varese = CAGIVA

Il commence par fabriquer des motos de piste et reprend l’usine Harley Davidson AMF (oui… du temps où HD faisait des petites cylindrées !!) et devient HD Cagiva avec Claudio Castiglioni en 1978. A partir de 1983, Cagiva signe un contrat de fourniture de moteurs avec Ducati et c’est ainsi que se lance la grande aventure ELEFANT

Déclinée en 750 puis en 900, cette moto était faite pour gagner les rallye raids, et dans nos contrées était un trail atypique et attachant (pour avoir eu la chance de conduire une 750 Elefant sur des routes à rallye, je confirme que même de nos jours la moto n’a pas à rougir de la comparaison avec un trail type vstrom ou versys).

Cagiva Elefant 750 91

Cette Elefant multi victorieuse en raids deviendra la Grand Canyon 900 en 1998, plus routière et aiguisée avec le temps, puis la Navigator 1000 (mais cette fois avec un moteur Suzuki).

Mais revenons à l’histoire. Dans les années 80 / début 90, Cagiva va tellement bien, qu’elle rachète Ducati, MV Agusta, Moto Morini et Husqvarana ! C’est d’ailleurs dans les années 80 que l’armée française est équipée en Cagiva 350 de tout terrain.

Puis en 1987, est créé le CRC (Cagiva Research Center), une équipe d’élite mené par 2 génies du monde de la moto, Claudio Castiglioni et Massimo Tamburini. Ca ne paraît pas grand chose comme çà, mais le CRC va donner naissance à des mythes roulants : la ducati 916 et la MV Agusta F4…. rien que çà.

En 1996, Cagiva vend Ducati et Moto Morini à un fonds d’investissement américain, Texas Pacific Group. En 1997, Cagiva devient MV Agusta Spa, et englobe MV Agusta, Cagiva et Husqvarna.

Proton rachète MV en 2004 et la revend à un fond d’investissements italienn GEVI S.p.A en 2006.

En 2007 , Husqvarna est revendu à BMW (et ces dern iers jours à KTM) et en 2008 c’est Harley Davidson qui rachète MV Agusta et donc Cagiva…

Enfin, en 2010, MV Agusta Motor S.p.A est racheté par Claudio et Giovanni Castiglioni, …. et la boucle est bouclée, jusqu’au décès de Claudio en 2011.

—————-

Hormis l’aventure rallye raid, Cagiva a dépensé des sommes faramineuses en motogp, ce qui lui a valu plusieurs fois de risquer la faillite, mais on se souviendra des belles histoires avec les Mamola, Lawson, etc et leur 500 quasi inexploitable.

Dans les autres modèles routiers de la marque,  sont à retenir :

– la 125 Mito, qui a toujours été au-dessus de ses concurrentes, avec une technologie hors pair (chassis surdimensionné, boîtes 7 rapports…) et qui encore aujourd’hui fait son effet

IMG_9191

 

– la 600 River : la moto née trop tôt. Aujourd’hui Honda vend des NC 700 apathiques, et pourtant, il y a plus de 10 ans, Cagiva inventait cette moto ultra simple : une partie cycle sérieuse (brembo, fourche costaud, gros cadre), un moteur discret et des équipements de confort de série (valises et saute vent). Résultat : méga-flop.

Cagive River 600

 

– les 650 et 1000 Raptor, ou V Raptor

Présentés en 2000 avec un nouveau contrat de fourniture de moteur chez Suzuki, les V-Twin TL 1000 (pour la raptor 1000) et SV 650 (pour la raptor éponyme) … Hélas, les forces commerciales de Cagiva, trop contentes de sortir enfin les mains cambouisées des moteurs desmo utilisés jusqu’alors dans les pachydermiques Elefant ou plus graciles GranCanyon, n’ont pas eu la présence d’esprit de se sortir les doigts d’ailleurs pour développer un réseau de vente garantissant le succès de ce modèle en dehors des frontières italiennes… Résultat : re méga flop

Pourtant, les raptor sont d’excellentes motos (et sans doute les meilleurs roadsters de leur génération pour les personnes de moins d’ 1.70m), et même les versions « V-Raptor » (avec leur bec distinctif), auraient pu trouver leur public… Voir l’essai de la 650 ici

Ici la Xtra Raptor, le modèle ultime sur base de 1000 avec du carbone partout et assiette réglable en hauteur.

cagiva-xtra-raptor-1c34bf1931d3009da403034004b2460a

– l’espoir de 2012….

En 2012, une lueur d’espoir pour Cagiva… le 3 cylindres de la MV F3 est prêt, apparemment c’est une bombe, et le groupe veut frapper fort en sortant un roadster 675 à prix super compétitif pour taper dans la Triumph Street Triple. Des photomontages circulent, des chiffres (7500e) et tout le monde pense que Cagiva va renaitre avec cette 675 …

11545_normal

 

Mais non, la direction se ravise, et la logote MV 675 Brutale… car même eux ont appris la leçon : l’histoire folle d’une marque qui a chaque fois qu’elle a voulu assumer son nom, Cagiva, s’est lamentablement plantée…