BMW R1200R                         Efficace

BMW R1200R Efficace

2 février 2013 Non Par Chris

BMW R 1200 R

route-mouillee-r1200r magmotardes

Acheter une « béhème »… dans l’inconscient motard, jusque récemment c’était véhiculer une image de moto triste … mais cela a bien changé tant la marque propose aujourd’hui des motos homogènes et très dynamiques, à défaut d’avoir des couleurs criardes qui attirent l’oeil à la terrasse de café.

Revue aujourd’hui d’un outil discret mais TRES efficace, la roadster R1200R, millésime 2006-2010.

Que l’on trouve en occasion entre 6.000 et 10.000€ selon l’état, le kilométrage… et les options (même s’il est rarissime de trouver une BMW non équipée… l’école de vente des commerciaux de la marque à l’hélice est assez redoutable).

Petit tour de la bête à l’arrêt…
C’est qu’elle n’est pas vilaine la teutonne, même si l’intégration visuelle du moteur à plat peut ne pas plaire…
En tout cas, l’ensemble réservoir / selle est très classieux, pas ébouriffant, mais élégant.

Le tableau de bord est hyper complet, sans doute trop pour moi qui me fous de savoir si je consomme 6,55 ou 6,56 litres /100 kms… mais bon, si çà permet d’en vendre…

Point noir pour les commodos, l’adaptation étant toujours aussi difficile.. puisque les commandes BMW sont inversées par rapport aux standards des autres marques, le coup de klaxon demeure systématiquement involontaire quand on veut clignoter ou involontairement systématique…

Une fois en selle, la position ne me convient pas tout à fait… j’ai l’impression d’être au zinc assis sur un tabouret trop petit… bref j’aurais préféré une selle plus haute, sans toucher à la hauteur de guidon ni aux repose pieds . Là, les jambes sont repliées (moins que sur un roadster sportif type FZ1 / MV / Z1000 quand même), mais au moins la selle est très accueillante, vous pourrez surement rouler à 3 sur la moto au besoin.

Démarrage… pas très mélodieuse la sonorité … on dirait une 2CV qui aurait pris de l’helium… tant pis !

r1200 R bmw

 

Au bout de 10 bornes, on est déjà conquis… Le 1200 est volontaire dès les plus bas régimes, très plein et à défaut d’être sympa à écouter, il ne rechigne jamais à envoyer du gaz, une vraie
réussite !
En plus, il reste un peu de couple de renversement (voir le dossier « c’est quoi le caractère moteur ») à la remise des gaz, ce qui lui donne un peu de charme.

Dommage pour les vibrations qui apparaissent > 6500 tr/m… au début j’ai cru à la post combustion, mais non… c’est juste un rossignol…

La tenue de route, c’est ZE point fort : hyper maniable, elle se verrouille là où vous lui demandez ou vous redonne la main quand vous en avez besoin… des magiciens les ingénieurs…

En plus, y a l’option suspensions pilotées ESA qui permet de choisir le mode (confort / normal / sport x 2 en solo ou duo)… Pour tester le bien fondé su système, j’ai mis directement le mode sport / duo… Puis au bout de 10 kms, comme je trouvais çà éminemment tape cul… je me suis remis en mode confort solo… et franchement çà suffit pour apprendre à connaître la « béhème »

Le freinage, c’est simple : note artistique : 6,0, note technique : 6,0
Le compromis mordant / puissance est très rassurant, beaucoup plus que sur les BMW précédentes (R 1200 RT, K 1200 S) qui étaient trop agressives et vous écrasaient littéralement sur le réservoir au premier freinage franc…

On sent l’ABS sur cette route séchante… jamais dérangeant, mais rassurant.

Niveau coûts, entretien standard BM… tous les 10.000 kms
Niveau conso, machine très sobre, 5.5 litres / 100 et une autonomie de
300 bornes avant réserve… Bonne note pour çà aussi.

Au final, une excellente moto d’un point de vue strictement objectif, mêlant sécurité et prestations dynamiques de haute volée sur les vraies routes de tous les jours… A son guidon, on se croit presque bon pilote, ce qui est le secret des machines bien nées.

Par contre, ceux qui ont besoin de l’adrénaline à chaque seconde passeront leur chemin, cette moto conquit par son efficacité, mais pas par la chair de poule qu’elle file en montant
dessus… A chacun(e) de faire son choix…

Seul vrai défaut… le prix de cette qualité… mais il faut voir le verre à moitié plein, la moto ne décotant que peu, c’est un quasi investissement !

 

Compléments d'informations

Written by Lydia Truglio Beaumont

Le kit de surbaissement est disponible pour ce roadster !

Les personnes de taille moyenne et petite pourront ainsi l’ajuster à leur hauteur dès leur commande. Ce kit est seulement en option à 190 €  chez tous vos concessionnaires BMW Motorrad : Configuration Moto

Fiche technique constructeur R1200R

r1200r 2013

Moteur
Type Boxer bicylindre quatre temps refroidi par air/huile, double arbre à cames et quatre soupapes en position radiale par cylindre, arbre d’équilibrage central
Alésage x course 101 mm x 73 mm
Cylindrée 1170 cm3
Puissance nominale 110 ch (81 kW) à 7500 tr/min
(107 ch en version française)
Couple max. 119 Nm à 6000 tr/min
Taux de compression 12,0 / 1
Gestion moteur Injection électronique numérique séquentielle phasée : BMS-K+ avec coupure d’injection en décélération, double allumage
Dépollution Catalyseur trois voies à régulation lambda, norme antipollution EU3
Performances / Consommations
Vitesse maximale (sur circuit) Supérieure à 200 km/h
Consommation de carburant en l/100 km à une vitesse constante de 90 km/h 4,1 l
Consommation de carburant en l/100 km à une vitesse constante de 120 km/h 5,5 l
Type de carburant Super sans plomb, indice d’octane 95 – 98 (RON) (régulation anti-cliquetis; puissance nominale mesurée avec un carburant à indice d’octane 98 RON)
Equipement électrique
Alternateur Triphasé 720 W
Batterie 12 V / 14 Ah, sans entretien
Transmission
Embrayage Embrayage monodisque à sec à commande hydraulique
Boîte de vitesses 6 rapports à commande par crabots, pignons à denture hélicoïdale
Transmission Cardan
Partie cycle / Freins
Cadre Deux parties : cadre avant et cadre arrière avec ensemble moteur et boîte de vitesses intégré à la structure portante
Guidage de la roue avant / Suspension Telelever BMW Motorrad; diamètre des fourreaux 41 mm, combiné ressort-amortisseur central
Guidage de la roue arrière / Suspension Monobras oscillant en aluminium avec Paralever BMW Motorrad; combiné ressort-amortisseur central, précontrainte à réglage hydraulique continu à l’aide d’une molette, détente réglable
Débattement avant / arrière 120 mm / 140 mm
Empattement 1495 mm
Chasse 119,1 mm
Angle de tête de fourche 62,9°
Roues Aluminium coulé
Jante, avant 3,50 x 17 »
Jante, arrière 5,50 x 17 »
Pneu, avant 120/70 ZR 17
Pneu, arrière 180/55 ZR 17
Freins, avant Frein à double disque flottant, diamètre 320 mm, étrier fixe à quatre pistons
Freins, arrière Monodisque, diamètre 265 mm, étrier flottant à 2 pistons
ABS Option ABS Intégral BMW Motorrad (partiellement couplé)
Dimensions / Poids
Longueur 2145 mm
Largeur (rétroviseurs compris) 906 mm
Hauteur (hors rétroviseurs) 1273 mm
Hauteur de selle à vide 800 mm (option kit de surbaissement : 750 mm; option selle extra-basse : 760 mm; option selle Sport : 800 mm; option selle Confort haute : 830 mm)
Arcade entrejambe (à vide) 1840 mm (option kit de surbaissement : 1720 mm; option selle extra-basse : 1740 mm; option selle Sport : 1800 mm; option selle Confort haute : 1860 mm)
Poids à vide en ordre de marche (tous pleins faits) 1) 223 kg
Poids à sec 2) 198 kg
Poids total maximum autorisé 450 kg
Charge utile (avec équipement de série) 227 kg
Capacité utile du réservoir 18,0 l
Réserve Env. 3,0 l

 

Histoire & Evolution

 

r1150r

Elle remplace la R1150R, dont elle reprend les caractéristiques de base du moteur. La cylindrée passe à 1 170 cm³ par l’allongement de la course des pistons de 2,4 mm.

Présentée fin 2006, la R1200R représente le roadster calme. Le moteur développe 109 chevaux à 7 500 tr/min, plus de 11 mkg à 6 000 tr/min, pour un poids de 198 kg à sec (223 kg tous pleins faits). Elle reste d’une esthétique assez sobre, avec son petit phare rond.