Bilan 2016 du contrôle des radars automatiques

Bilan positif pour l’année 2016 du contrôle des radars automatiques

Les flashs des radars automatiques sont en forte augmentation en 2016 par rapport à 2015 (25,6 millions : +26,3%). Suite aux contrôles effectués pour chaque photo, 16 millions d’avis de contraventions (+20,6%) ont été envoyés. La transformation du flash en avis de contravention est en augmentation, preuve d’une meilleure efficacité du système.

Cette hausse des avis de contraventions est essentiellement liée à l’activité des radars autonomes protégeant les personnes travaillant sur les chantiers, à l’augmentation des radars double-sens (+400) et des voitures-radars (+124 voitures). Elle s’explique aussi par la forte hausse (+40,5%) des contraventions envoyées aux propriétaires des véhicules immatriculés à l’étranger flashés sur notre territoire, 12 pays fournissant désormais à la France les informations nécessaires.

6 radars ont flashé plus de 100 000 fois. Ils sont placés sur des axes très circulants. Ils ne doivent pas faire oublier ceux qui flashent peu, mais sont maintenus en raison de leur bénéfice pour la sécurité routière.

L’augmentation des contraventions a logiquement entraîné celle des recettes liées aux amendes, pour partie en provenance de l’étranger. Les 920 millions € de recette, à comparer aux 3,4 milliards € dépensés par l’État chaque année par la Sécurité routière, et les 35 milliards € de préjudice annuel pour la société, alimentent un compte de l’État dont les recettes sont affectées (alors que ce n’est pas le cas pour les recettes liées aux autres infractions). À l’automne, un rapport du ministre de l’intérieur au Parlement détaillera, pour la première fois, l’affectation précise de ces fonds, notamment vers l’amélioration des routes et la sécurité routière.

Pour mémoire, 8 permis de conduire sur 10 ont un solde de points égal à 12.

Comments

comments