AFRICA ECO RACE 2019 : La Mauritanie toujours autant sélective !

AFRICA ECO RACE 2019 : La Mauritanie toujours autant sélective !

12 janvier 2019 0 Par Lydia Truglio Beaumont

 

Comme en 2018, cette 11e étape de l’AFRICA ECO RACE entre Amodjar et Akjoujt aura été impitoyable pour les concurrents, aussi bien en auto qu’en moto notamment avec la navigation archi compliquée.

Pour preuve, il suffirait de calculer la vitesse moyenne des vainqueurs, qui se comprend entre 69 km/h pour les motos et 78 km/h pour les autos. Autant dire que l’étape était loin d’être évidente.

Mais bon malgré cette difficulté, on note le succès du pilote ARREDONDO qui signe son premier succès en moto ! Et cela faisait bien longtemps sur l’AFRICA ECO RACE qu’un pilote n’avait pas manifesté une telle joie après avoir remporté une spéciale.

Il faut dire que la victoire de Francisco ARREDONDO n’était absolument pas attendue puisque la bataille entre Pal Anders ULLEVALSETER et Alessandro BOTTURI pour la première place monopolisait toutes les attentions.

En fait, les deux premiers du général ont jardiné aujourd’hui et à un certain endroit du parcours, ils ont effectué 16 kilomètres de trop en compagnie de Simone AGAZZI et Felix JENSEN. Du coup, lorsque qu’ils ont retrouvé la bonne trace, ils ont croisé ARREDONDO qui arrivait et sont allés au bout de la spéciale ensemble.

Comme le guatémaltèque était parti 10 minutes après le premier, il s’impose logiquement devant la YAMAHA de BOTTURI à 2’59’’ et la KTM de Pal Anders ULLEVALSETER à 4’52’’. Par conséquent, l’écart est toujours de 7’08’’ entre BOTTURI et ULLEVALSETER.

Autant dire qu’à la veille de l’ultime spéciale, le pilote italien a déjà une jambe sur la plus haute marche du podium et sauf catastrophe, la victoire ne devrait pas lui échapper. Le Norvégien en est conscient il déclarait à l’équipe de télévision à l’arrivée qu’une 2e place serait déjà bien pour un « vieux Monsieur » comme lui.

Quant à Julie Vanneken, elle est 31e !

.

101