AER #5 : Bilan à deux mois du départ de l’Africa Eco Race

Africa Eco Race : Lydia Truglio Beaumont, la peur au ventre…

A un peu plus de deux mois du départ de l’AFRICA ECO RACE 2018, il est temps de dresser le premier bilan. Il faut savoir que tous les voyants sont au vert pour moi. Et oui, je serais bel et bien au départ de cette 10e édition.

Tout comme les 250 autres véhicules et 600 personnes, je prendrai le grand départ depuis la Principauté de Monaco puis je prendrai la route le dimanche 31 décembre 2017 pour embarquer à Sète.

A 10h00 précises s’élancera la première moto sous l’arche de l’Africa Eco Race installée sur le Quai Antoine 1er, face au Stars’N’Bars, célèbre restaurant à thématique sportive et partenaire indispensable du Rallye.

Un à un, chaque concurrent moto, quad, auto puis camion, sera présenté au public toujours très nombreux avant d’effectuer ses premiers tours de roues dans ce haut lieu des sports mécaniques, à l’instar des autos du Rallye de Monte Carlo ou encore des Formules 1 du Grand Prix de Monaco.

C’est la peur au ventre et avec une bonne dose d’émotions que j’écris l’un des derniers comptes-rendus d’avant course.

Projet Solidaire et Sportif bouclé.

Vous l’aurez bien compris, même si le budget n’est pas tout à fait bouclé, mon départ est officiel.

Aussi, les différentes actions menées tout au long de l’année (Caravane du Sport, Expo Galeries Lafayette, Lydia Day’s) m’auront permis de réaliser mon rêve de pilote, mon rêve de Dakar, mon rêve de solidarité.

C’est ainsi que je prendrai le départ en solo avec ma moto comme une grande et que j’essaierai de faire du mieux que je pourrais. Mon unique objectif est d’atteindre le Lac Rose tout en distribuant les dons aux enfants africains.

Du côté du parcours, j’ai lu sur le site officiel, que des nouveautés sont prévues et que cette 10e édition serait plus que corsée.

C’est en écrivant que je me rends compte que suite à mon accident, à mes deux casses moteur du CBR et ma recherche de sponsors pour participer à ce rallye-raid, je n’ai toujours pas pu rouler au guidon de Choupinette…

A deux mois du départ seulement, je tremble sérieusement mais je garde le bon cap. Ma priorité est de préparer la CRF450 Rallye au mieux afin d’éviter trop de mécanique inutile sur place.

Les pièces du moteur sont arrivées hier, les jantes sont en train d’être redressées et solidifiées pour le départ. Le matériel de navigation est presque tout installé. Choupinette renaît petit à petit. Et elle sera bientôt prête à rouler.

En attendant ma seconde priorité est désormais d’emmagasiner des techniques de pilotage d’Enduro et de m’entraîner avec mon vieux CRF250.

Et oui, je me dois de donner le meilleur de moi-même pour mes sponsors, mes partenaires, tous les personnes qui m’aident et me soutiennent, pour tous mes petits loups d’amour et également pour moi et mon amour de la moto.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

6500 kilomètres / 3 Pays

Le parcours est parsemé d’embauches et de défis. Au Maroc, nous traversons le pays du nord au sud en 5 jours seulement. Nous passerons même sur un tracé qui avait fait les beaux jours d’un grand rallye allant de Paris à Dakar !

Mais c’est en Mauritanie que les choses se corsent encore un peu plus la traditionnelle spéciale en sortant de la frontière et l’étape des « 500 Miles » sur deux jours avec un parc fermé entre les deux spéciales.

S’en suivra, une boucle de 350 km autour d’Amodjar qui devrait être le moment fort de l’édition 2018, tant au niveau de la beauté des paysages que des difficultés. Cette étape est composée à 95% de sable et des dunes immenses comme rarement vu.

Il y aura également, le départ d’une spéciale au cœur d’un canyon incroyable. Puis, la dernière étape Mauritanienne nous conduira à la frontière avec le Sénégal. L’objectif sera donc d’atteindre le dernier contrôle de passage au Lac Rose.

Bonne nouvelle ! HONDA et MOTUL avec moi

Une « purée » de bonne nouvelle est la présence de mon sponsor sur place Motul. Et oui, en plus de me soutenir, Motul est le sponsor officiel du rallye raid. Du coup, comme je suis engagée en Malle/Moto (c’est-à-dire à l’arrache et en solo faute de budget), je bénéficierais de cette aide.

Et comme tout le monde le sait, les pilotes « Malles Motos » sont les véritables héros de l’Africa Eco Race puisque ce sont des motards qui viennent sur le rallye sans assistance technique et avec une simple malle comportant les outils et pièces nécessaires à l’entretien de la moto. Le camion d’organisation transporte cette malle ainsi que les effets personnels du pilote.

Chaque soir au bivouac, je vais pouvoir travailler à l’abri d’une tente, en disposant de l’électricité mais aussi et surtout de tous les produits de la gamme MOTUL destinés à l’entretien de ma belle CRF450Rallye de 2005 au moteur flambant neuf grâce au soutien inconditionnel de Honda Motor Europe LTD.

Autant dire que c’est une aubaine lorsqu’on sait comment souffre la mécanique en Afrique…

Comment suivre Choupinette et moi ?

A tous mes partenaires, sponsors et « fans » mais aussi à ma famille et mes amis, la télévision s’invite cette saison sur l’Africa Race. Peut-être que vous aurez l’occasion de voir une de mes « roues » traverser une dune en Mauritanie ou Choupinette et moi sur un lac salé du Maroc, qui sait.

Europsort et Motosport TV sont de la partie. Bon évidemment, ils parleront des pilotes d’élite connus et reconnus mais on ne sait jamais. Enfin, une émission en live sera réalisée chaque soir depuis le bivouac et diffusée sur la page Facebook de l’AFRICA ECO RACE. A moi de jouer pour essayer de réaliser une petite « perf » de pilotage improvisé à la « lilly tru tru la folle » en freestyle 😉

Sinon, valeur plus sûre, j’ai pris une heure de WIFI sur place, j’essaierai de vous donner des nouvelles autant que possible via mon site Mag’Motardes et/ou les réseaux sociaux.

6 pensées sur “AER #5 : Bilan à deux mois du départ de l’Africa Eco Race

  • 17 décembre 2017 à 23:40
    Permalink

    Allez Miss RR. On est derrière Choupinette et toi! Tu vas y arriver.

  • 6 décembre 2017 à 10:15
    Permalink

    Que répondre à vos doux mots hormis que je suis extrêmement touchée de vous savoir tous près de moi dans ce nouveau défi sportif et solidaire.

    La rencontre avec chacun d’entre vous était magique.

    Au plaisir de vous croiser tous de nouveaux.

    Amitiés motarde

  • 28 novembre 2017 à 22:57
    Permalink

    A Toi Grande Âme qui a su supporter et ravir (*) notre Prof National dans sa semaine en solo, je te souhaite que du bon ainsi qu’une grande et belle Aventure 🙂 : )

    (*) il nous en parle à chaque fois qu’on se rencontre, il revenu avec une pêche d’enfer !
    Maintenant il est également enfin conscient qu’il fallait ranger la gsxr, puisqu’il n’arrive même plus à suivre un trail avec des pneu à tétine, neufs de surcroit, le coup de la panne d’essence….tss…tss….personne n’y croit 😉

    Fred (Levla)

  • 28 novembre 2017 à 22:25
    Permalink

    Dans 46836 minutes exactement, toutes les difficultés que tu as pu rencontrer seront derrière toi et il ne restera plus qu’à faire face à une magnifique aventure dont tu te souviendras toute ta vie et à un défi qui tu relèveras avec brio.
    Allez, j’en rajoute pas, au risque de te mettre un peu plus la pression mais le décompte est lancé : 46835 (Oui J’ai mis une minute à écrire le message !) 😀
    Enjoy !

    Noiram

  • 28 novembre 2017 à 20:12
    Permalink

    J’imagine que ça doit cogiter dur et que tu cours dans tous les sens. Prendre le départ et avoir réussi à atteindre tous les objectifs sportifs et humanitaires que tu t’étais fixés est déjà une grande victoire;
    Nous sommes nombreux à être derrière toi afin de te soutenir. Vivement le grand jour ! Je suis certain que tu arriveras au bout !

    • 29 novembre 2017 à 12:38
      Permalink

      Grace à notre égérie de l’institution nationale de l’éducation, toute la team EM34 est avec toi ; par l’esprit tout du moins au travers de la lecture de chacune des étapes qui nous sont retranscrites.
      Formidable aventure que tu renouvelles là. En espérant me régaler encore de tes exploits prochains.
      Bonne route et à bientôt puisque qu’il m’est impensable de ne pas venir te supporter sur nos terres Sètoise.
      VV

Commentaires fermés.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies (collecte, partage et utilisation des données) Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer