Accident de moto et assurances  : Que dois-je faire ?

Victime d’un accident sur piste ou terrain privé : Que dois-je faire ? Suis-je couverte ?

Un point non négligeable à soulever dès ce début de nouvelle saison. En effet, entre les organisateurs de journées, les éducateurs non diplômés et les différents acteurs du monde de la moto, il faut apprendre à lire entre les lignes et être sûre d’être couverte en cas de problème ou accident.

Femme Motarde mais pas ignorante !

Une femme avertie en vaut « 10 » comme dit le dicton. Victime de plusieurs cartons sur piste depuis mes débuts en compétition j’ai été confrontée à plusieurs reprises à ce casse tête disons « chinois ».

En effet, du moment où un des acteurs concernés n’est pas dans les règles, « aie aie aïe » on bascule dans le côté sombre de la force…

A l’inverse si tous les acteurs concernés sont en règles alors rien de plus simple. Il vous suffira de faire la déclaration d’accident à votre licence de jour FFM ou à votre assurance moto puis c’est parti pour un cursus plutôt simple au sein duquel il suffirait de se laisser guider obligatoirement.

L’assureur vous demandera de fournir des documents, des attestations médicales et autres documents nécessaires à votre dossier. Ensuite, selon les cas de figures, vous serez « expertisée » par leur médecin agré.

Puis selon vos garanties complémentaires et optionnelles souscrites, vous serez remboursé sur la base de vos remboursements de la sécurité sociale. Bien entendu les relevés mensuels vous seront demandés pour le calcul de vos frais. Le règlement des frais par votre licence s’en suivra par virement.

En bref, même si la passion dépasse la raison, il faudra bien pensé à vérifier quelques éléments basiques et primordiaux à votre sécurité en cas de soucis ou d’accident grave, voir mortel.

Voici quelques questions utiles à vous poser avant de prendre la piste telle qu’elle soit :

  • L’organisation est-elle fiable, as t-elle toutes les assurances obligatoires ?
  • Les formateurs sont t-ils vraiment diplômés ?
  • La journée est elle déclarée à la FFM ?
  • Y’a-t-il un service médical sur le circuit ?

Enfin, voici aussi quelques points qui vous permettront de détecter très simplement le professionnalisme de l’organisation :

  • Le sodomètre, le contrôle administratif, celui de votre équipement pilote, celui de votre moto ont il était effectués ?
  • Le briefing est au programme ?
  • Des consignes de sécurité vous ont-elles étaient donné ?

Dans le cadre ou rien de tout cela n’est fait en début de journée, posez vous des questions sérieusement car si vous chuté alors qui va venir vous ramasser vous et votre moto ?

Comments

comments

C'est à vous !

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies (collecte, partage et utilisation des données) Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer