Le Dakar en direction de l’Arabie saoudite

Le Dakar en direction de l’Arabie saoudite

Amaury Sport Organisation (ASO) confirme officiellement le transfert du Dakar en Arabie saoudite dès sa prochaine édition en 2020.

Cette annonce de la fin du rallye-raid en Amérique du Sud était attendue suite à de nombreuses rumeurs. Désormais, il sera donc aux profits du Moyen-Orient.

Et le Dakar en Arabie saoudite n’est pas une surprise du tout, puisque le Moyen-Orient revenait fréquemment dans les conversations depuis le bilan mitigé de l’édition 2019 au Pérou.

Nasser Al Attiya, vainqueur du dernier Dakar auto, annonçait même récemment l’existence d’un contrat de « cinq ans » à quelque « 80 millions de dollars » entre les dirigeants saoudiens et ASO.

Le nouveau directeur du rallye-raid, l’ancien pilote moto et auto, David Castera, remplaçant d’Etienne Lavigne a annoncé ce transfert de l’autre côté de l’Atlantique après 30 ans en Afrique du Nord et dix ans en Amérique du Sud.

David Castera / Dakar 2019

Le nouveau chef d’orchestre français évoque un « défi grandiose » et des territoires faits pour le rallye-raid mais aussi il dit que « depuis ses premiers souvenirs et ses premières expériences du Dakar, il a toujours considéré que ce rallye à part portait en lui le concept de la découverte, du voyage vers l’inconnu. En allant en Arabie saoudite, c’est bien entendu cet aspect qui le fascine« .

David Castera : « Je suis certain que ce même sentiment va animer tous les pilotes et copilotes. Et en tant que directeur de l’événement, c’est un défi grandiose de se retrouver face à cette page blanche avec des possibilités infinies« ,commente-t-il. « Je suis déjà inspiré et heureux de devoir tracer un parcours dans une géographie aussi monumentale et propice aux itinéraires les plus audacieux. Il n’y a que l’embarras du choix. Sport, navigation et dépassement de soi seront à l’évidence magnifiés dans ces territoires faits pour le rallye-raid« .

Son Altesse Royale, le Prince Abdulaziz bin Turki AlFaisal Al Saud, président de la Saudi Arabia General Sports Authority, estime qu’en recevant le Dakar pour la première fois, cela estbon. IL dit : « nous souhaitons offrir une incroyable et inoubliable expérience aux pilotes qui découvriront la beauté de la nature saoudienne tout en produisant un spectacle unique pour les fans de sports mécaniques, non seulement en Arabie Saoudite mais également dans la région et dans le monde entier ».

« En plus, j’ai toujours voulu participer au Dakar. Comme je n’ai pas eu la chance de satisfaire cette ambition, je participe maintenant à la réalisation d’un rêve encore plus grand, consistant à faire se dérouler le Dakar au Moyen Orient pour la première fois. (…) Nous promettons aux concurrents de nouveaux challenges en dessinant des étapes dans le majestueux et mystérieux désert du « Quart Vide ». La diversité des terrains et du milieu naturel du pays, conduira les concurrents à vivre une expérience unique.”